L'APCE a publié une déclaration sur les otages azerbaïdjanais 

  28 Juin 2019    Lu: 1010
 L

Dans le cadre de la session d'été de l'APCE, la délégation azerbaïdjanaise a organisé un événement intitulé "Problème humanitaire de deux civils azerbaïdjanais: Dilgam Asgarov et Shahbaz Guliyev", consacré à l'affaire des civils azerbaïdjanais pris en otage par l'Arménie.

Lors de l’événement, il a été indiqué que les otages azerbaïdjanais avaient été maintenus dans un état misérable, leur vie était en danger, leur état de santé était critique.

Tenant compte de tout cela, les participants de l'événement ont adressé une déclaration au Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe et au Commissaire aux droits de l'homme pour libérer les deux otages azerbaïdjanais. La déclaration a été signée par les parlementaires européens et remise aux destinataires. La déclaration a été publiée sur le site Web de l'organisation.

Le communiqué demande la libération des Azerbaïdjanais.

"Le 11 juillet 2019 marquera le cinquième anniversaire de la prise d’otage des civils azerbaïdjanais MM. Dilgam Asgarov et Chahbaz Guliyev, alors que ceux-ci visitaient les tombes de leurs proches dans la région azerbaïdjanaise occupée de Kalbajar. Ils représentent la communauté des centaines de milliers de personnes déplacées azerbaïdjanaises contraintes de quitter leur terre natale en raison du conflit du Haut-Karabakh, qui oppose l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Nous sommes profondément préoccupés par l’ensemble des appels à une libération, qui jusqu’ici ont été rejetés.

Nous reconnaissons le fait qu’en 2015 une requête les concernant a été déposée devant la Cour européenne des droits de l’homme.

Ainsi qu’on nous l’a rappelé lors d’une manifestation organisée le 25 juin par la délégation azerbaïdjanaise à l’Assemblée parlementaire, la situation humanitaire de MM. Asgarov et Guliyev mérite une réaction ferme de la communauté internationale pour qu’il soit mis fin à cette situation désespérée qui met en danger leur vie.

Nous exhortons donc l’Assemblée, le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe et la Commissaire aux droits de l’homme à se saisir de cette question pour obtenir la libération immédiate et sans condition des intéressés afin de restaurer leurs droits violés.

Nous attendons aussi l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme dans cette affaire", stipule la déclaration.

Azvision.az


Tags: otages   Azerbaïdjan   APCE