Cavusoglu: la Turquie ne fera pas marche arrière concernant l'achat des S-400

  14 Juin 2019    Lu: 547
    Cavusoglu:   la Turquie ne fera pas marche arrière concernant l

La Turquie ne fera pas marche arrière concernant l'achat des systèmes de défense aérienne russes, S-400, a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

Le chef de la diplomatie turque a été l'invité de la Table des Éditeurs de l'Agence Anadolu, vendredi.

"Nous ne ferons pas marche arrière concernant les S-400, a-t-il déclaré. […] Nous les avons achetés. Les allégations américaines sont fausses. [...] Nous devons entamer les démarches nécessaires pour les intérêts de notre pays. Si les États-Unis entament des démarches négatives [contre la Turquie], nous y répliquerons."

Le ministre a aussi commenté la situation en Syrie.

"Le processus d'Astana est très positif, a-t-il poursuivi. La Russie, pays garant du régime syrien, doit faire des explications et le Comité constitutionnel syrien doit immédiatement commencer son travail."

Interrogé sur les relations entre la Turquie et l'Arabie saoudite, Cavusoglu a affirmé: "Nous n'avons pas de problèmes bilatéraux avec ce pays, en réalité. Contrairement à eux, nous ne mêlons pas l'affaire Khashoggi à nos relations."

Quant à la récente tension survenue dans le Golfe d'Oman, Cavusoglu a noté qu'une sérieuse enquête est nécessaire, "sinon ce genre de choses peuvent aller dans un autre sens".

Le ministre a ajouté que les discussions continuent avec l'Union européenne (UE) et l'Iran pour intégrer un mécanisme comme INSTEX.

Cavusoglu a poursuivi avec la question de Jérusalem, déclarant que "les démarches unilatérales des États-Unis concernant Jérusalem n'ont fait aucun bien".

Enfin, le ministre a conclu, à propos de la tension en Méditerranée orientale, que les autres acteurs dans la région ont "paniqué dès lors que la Turquie a déployé ses navires de forage pour défendre ses droits et ceux de Chypre du Nord".


Tags: Turquie   S-400