Pétroliers attaqués: l'armée US publie une vidéo accablant selon elle l'Iran

  14 Juin 2019    Lu: 670
  Pétroliers attaqués:   l

Selon l'armée américaine, la vidéo montre une patrouille de l'armée iranienne retirer une mine-ventouse de la paroi d'un des pétroliers «attaqués».

L'armée américaine a publié jeudi une vidéo montrant selon elle une patrouille des Gardiens de la Révolution islamique (GRI), le corps d'élite de l'armée iranienne, retirant une mine-ventouse qui n'avait pas explosé sur une paroi de l'un des pétroliers attaqués jeudi dans le golfe d'Oman.

Le Commandement central de l'armée américaine a aussi diffusé une photo montrant cette mine sur une paroi du tanker avant que l'objet ne soit retiré plus tard dans la journée. Il est rare que de tels documents soient déclassifiés, ce qui tend à montrer la détermination des Etats-Unis à convaincre la communauté internationale de la responsabilité de l'Iran dans les attaques jeudi contre deux pétroliers près du détroit d'Ormuz. Téhéran a rejeté dans la journée les accusations américaines.

Les deux pétroliers visés, le Front Altair et le Kokuka Courageous, qui battent respectivement pavillon des îles Marshall et du Panama, ont été évacués et leurs équipages placés en sécurité. Les tankers se trouvent depuis à l'abandon dans des eaux situées entre les pays du Golfe et l'Iran. Le commandement américain a dit qu'un navire des GRI a été aperçu à 16h10 heure locale approchant du Kokuka Courageous. Le personnel iranien a alors été filmé en train de retirer une mine-ventouse qui n'avait pas explosé, a-t-il ajouté.

Un porte-parole a fait part de la chronologie détaillée des événements que l'armée américaine est parvenue à établir, à commencer par les deux appels de détresse reçus par les forces navales américaines, l'un à 6h12 et l'autre à 7h. L'armée américaine s'est focalisée sur les mouvements de navires iraniens se trouvant à proximité, indiquant que l'ordre avait selon elle été donné par l'Iran de récupérer l'équipage du Front Altair qui venait d'être secouru.

Environ une heure après que le Kokuka Courageous a émis un appel de détresse, a déclaré un porte-parole du commandement américain, un avion américain a aperçu une patrouille navale et plusieurs embarcations d'attaque rapide des GRI s'approcher du Front Altair. Bill Urban a ajouté que les forces iraniennes ont demandé à 09h26 au bateau qui était venu au secours de l'équipage du Front Altair de remettre ses membres aux navires iraniens.

Avant le communiqué de l'armée américaine, l'Iran a dit par la voix de sa mission diplomatique à l'Onu qu'il rejetait «catégoriquement l'accusation infondée» des Etats-Unis, les accusant ainsi que leurs alliés de «bellicisme».

Reuters


Tags: Iran