Enfants de jihadistes en Syrie: pour le Défenseur des droits, la France doit faire cesser les "traitements inhumains"

  29 Mai 2019    Lu: 336
Enfants de jihadistes en Syrie: pour le Défenseur des droits, la France doit faire cesser les "traitements inhumains"

Dans un communiqué publié ce mercredi à la mi-journée, le Défenseur des droits a appelé la France à faire cesser les "traitements inhumains" subis par les enfants de jihadistes en Syrie.

En préambule, il est indiqué que ce dernier était chargé, en vertu de l’article 4 de la loi organique du 29 mars 2011, de défendre l’intérêt supérieur et les droits de l’enfant consacrés par la loi.

La situation d'enfants français retenus dans le nord de la Syrie avec leur mère dans des camps sous contrôle des forces démocratiques syriennes (FDS) est ainsi abordé. Et pour l'autorité, ne sont pas garantis la prise en considération de l’intérêt supérieur de l’enfant.

De fait, il est ainsi recommandé à l’État français d'adopter les mesures nécessaires afin de mettre fin à cette situation, conformément conformément aux obligations internationales de la France.

Sur notre antenne début mai, la ministre des Armées Florence Parly avait assuré que la France allait "très probablement" rapatrier d'autres enfants de jihadistes." 

"Nous faisons tout pour rapatrier les orphelins identifiés comme tel car lorsqu’il y a les parents, ils ont encore des droits sur leurs enfants. S’agissant d’enfants retenus dans des camps surveillés par les forces démocratiques syriennes, les kurdes décident de respecter ce droit", a-t-elle détaillé. 

AFP


Tags: France   Syrie