Huit candidats entrent dans la course pour succéder à Theresa May

  26 Mai 2019    Lu: 713
Huit candidats entrent dans la course pour succéder à Theresa May

Huit personnes ont déjà fait part de leurs candidatures à la succession de Theresa May qui doit quitter ses fonctions le 7 juin. C’est Boris Johnson, ancien chef de la diplomatie britannique et l’un des artisans du Brexit, qui est considéré, selon les médias, comme le grand favori de cette course.

Quatre actuels ministres, trois ex-ministres et une ancienne leader de la Chambre des communes. Voici les huit candidats qui ont déjà affirmé leur intention de concourir au poste de Premier ministre britannique après la démission de Theresa May. Selon The Guardian, leur nombre pourrait augmenter jusqu'à 20 prétendants.

L'ancien chef de la diplomatie britannique et l'un des artisans de la victoire du Brexit au référendum de 2016, Boris Johnson, a annoncé sa candidature le 24 mai quelques heures après la déclaration de Mme May. Selon les médias, il est considéré comme étant le grand favori des militants de la base du Parti conservateur.

En déplacement en Suisse pour le Swiss Economic Forum, M.Johnson a fait part de sa volonté de renégocier l'accord conclu par Mme May avec Bruxelles. Dans le même temps, il a promis que le Royaume-Uni quitterait l'Union européenne le 31 octobre, «accord ou pas», s'opposant ainsi à tout nouveau report de cette date butoir.

L'actuel chef du Foreign Office, Jeremy Hunt, était aussi l'un des premiers à se déclarer candidat. Dans un entretien avec The Sunday Times, il a promis de trouver un accord sur le Brexit.

Il a été suivi par le ministre du Développement international Rory Stewart et l'ex-ministre du Travail Esther McVey.

Le samedi 25 mai, trois autres candidats ont annoncé leur intention de concourir. Il s'agit de Dominic Raab, ancien secrétaire d'État à la Sortie de l'Union européenne, Andrea Leadsom, ancienne leader de la Chambre des communes, et Matt Hancock, le ministre de la Santé.

Le secrétaire d'État à l'Environnement, Michael Gove, s'est déclaré candidat le dimanche 26 mai. Comme Boris Johnson, il était l'un des principaux adeptes de la sortie du Royaume-Uni de l'UE dans le cadre du référendum du 23 juin 2016.

Vendredi 24 mai au matin, devant la célèbre porte noire du 10 Downing Street, Theresa May a annoncé qu'elle démissionnerait le 7 juin, laissant à son successeur un pays divisé au sujet du Brexit. Mme May a échoué à trois reprises depuis la mi-janvier à faire adopter l'accord de retrait négocié avec Bruxelles.

Le nouveau leader du Parti conservateur doit être nommé d'ici fin juillet.

Le futur Premier ministre sera confronté aux mêmes rapports de force à la Chambre des communes, avec les travaillistes en tant que principale force d'opposition, puisque son arrivée n'est pas liée à de nouvelles élections législatives.

Sputnik


Tags: TheresaMay