Le Canada appelle à réformer "d'urgence" l'OMC face au risque de paralysie

  23 Mai 2019    Lu: 219
Le Canada appelle à réformer "d

Le ministre canadien du Commerce, Jim Carr, a souligné jeudi «l'urgence» de réformer l'OMC face à la probable paralysie de son organe de règlement des différents (ORD) d'ici la fin de l'année, dans un entretien accordé à l'AFP.

«Le résultat, c'est qu'il n'y aura pas de juges suffisants pour que cette institution reste en activité après le 10 décembre», a-t-il expliqué en marge de la réunion annuelle de l'OCDE, où s'est retrouvé le «groupe d'Ottawa» qui réunit depuis l'automne l'UE et plusieurs pays qui planchent sur la réforme de l'OMC depuis l'automne. «Cela signifie qu'il y a une certaine urgence (...) de réformer» l'ORD, a affirmé le ministre, face au risque que le mécanisme d'appel, clé de voute de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) se retrouve paralysé à la fin de l'année, les Etats-Unis bloquant la nomination de nouveaux juges.

«Il s'agit de trouver une solution permanente qui donnerait satisfaction aux économies les plus importantes. Si nous n'y parvenons pas, le Canada est prêt à en chercher une qui soit temporaire», a expliqué M. Carr à l'OCDE, le lieu que le président français Emmanuel Macron avait choisi l'an dernier pour appeler à une réforme de l'OMC. «Nous sommes convaincus que cette institution est très importante pour le commerce international et pour la prospérité mondiale», a assuré le ministre après la troisième réunion du «groupe d'Ottawa» après celle de Davos (Suisse) en janvier et la première au Canada à la fin de l'année dernière.

L'objectif du groupe est de trouver «un terrain d'entente» entre les pays membres et de présenter ensuite ses travaux aux Etats-Unis et à la Chine, les deux principales économies mondiales, engagées dans une guerre commerciale depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. «C'est difficile, mais je crois que rien n'est impossible», a affirmé M. Carr. Outre l'UE et le Canada, le groupe d'Ottawa réunit la Norvège, la Suisse, le Chili, le Mexique, le Brésil, la Corée du Sud, le Japon, le Kenya et Singapour.

Le Figaro


Tags: Canada   OMC