Sommet de l'Otan à Londres les 3 et 4 décembre 2019

  22 Mai 2019    Lu: 856
  Sommet de l

Le prochain sommet de l'Otan se tiendra à Londres les 3 et 4 décembre pour les 70 ans de l'Alliance, a annoncé mercredi son secrétaire général, Jens Stoltenberg dans un communiqué.

«Le prochain sommet des dirigeants de l'Alliance se tiendra les 3 et 4 décembre à Londres. (...) J'espère que ce sommet sera fructueux», a-t-il déclaré. Jens Stoltenberg est en visite à Londres où il s'est entretenu en fin de journée avec la ministre britannique de la Défense Penny Mordaunt. Il doit participer jeudi à une conférence sur la cybersécurité. Jens Stoltenberg a précisé avoir discuté des préparatifs du sommet avec Theresa May la semaine dernière. C'est à cette occasion qu'ont été arrêtées les dates du sommet.

«La réunion de Londres sera l'occasion pour les chefs d'État et de gouvernement des pays alliés de relever les défis actuels et futurs en matière de sécurité et de veiller à ce que l'Otan continue de s'adapter afin d'assurer la sécurité de sa population de près d'un milliard de personnes», avait-t-il expliqué début février lors de l'annonce de la tenue du sommet à Londres en décembre, sans en préciser les dates. L'Otan doit se préparer à «vivre dans un monde sans traité de désarmement nucléaire» en Europe et «avec une Russie qui continue a déployer des missiles» capables de frapper des villes européennes, avait-il averti.

Les Etats-Unis ont dénoncé une violation du traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF) conclu en 1987 par Moscou et ont annoncé le 2 février leur décision de se retirer de l'accord. Moscou a décidé le même jour de suspendre sa participation à ce traité et a annoncé le développement de nouveaux missiles balistiques. Hôte du sommet pour le 70e anniversaire de l'Alliance, la Grande-Bretagne, siège du premier quartier général de l'Otan, doit quitter l'UE et redevenir un pays tiers pour ses anciens partenaires. «Le Brexit va changer la relation du Royaume-Uni avec l'Union européenne, mais pas avec l'Otan», soutient Jens Stoltenberg.

Le choix de Londres pour accueillir le sommet du 70e anniversaire est «naturel», plaide-t-il. «Le Royaume-Uni est un des douze membres fondateurs de l'Otan en 1949, a abrité son premier siège et le premier secrétaire général de l'Alliance était britannique», rappelle-t-il. «Le Royaume-Uni a joué un rôle central tout au long de l'histoire de l'Otan, car il s'est adapté pour faire face aux menaces nouvelles et complexes pour notre sécurité», avait déclaré en février Theresa May dans un communiqué. «La réunion de décembre est une occasion importante de discuter des mesures que nous devons maintenant prendre pour moderniser l'Alliance», avait ajouté la Première ministre britannique.

AFP


Tags: