Coopération renforcée des pays du Golfe pour assurer l'approvisionnement en pétrole

  20 Mai 2019    Lu: 693
Coopération renforcée des pays du Golfe pour assurer l

Les pays du Golfe ont renforcé leur coopération afin d'assurer l'approvisionnement en pétrole des marchés mondiaux, au moment où leur région est le théâtre d'une escalade de tensions entre l'Iran et les Etats-Unis, a indiqué le Koweït.

«Il y a une coopération et une coordination entre le Koweït et les pays du Golfe pour fournir des garanties aux pétroliers et assurer l'approvisionnement continu en énergie des marchés mondiaux», a affirmé tard ce dimanche le vice-ministre des Affaires étrangères du Koweït, Khaled al-Jarallah. «Il est normal que sur fond d'escalade, le Koweït et les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) prennent ces mesures», a-t-il déclaré à des journalistes en marge d'un événement organisé par l'ambassade irakienne dans la capitale koweïtienne. Khaled al-Jarallah s'est exprimé une semaine après des «actes de sabotage» sur quatre navires, dont des pétroliers, dans le Golfe. Deux jours après ces actes mystérieux, une attaque de drones revendiquée par les rebelles yéménites a endommagé un oléoduc en Arabie saoudite, faisant monter d'un cran supplémentaire la tension dans le Golfe. Les deux attaques ont visé des cibles pétrolières développées pour contourner le stratégique détroit d'Ormuz, que l'Iran a menacé de fermer en cas de conflit avec les Etats-Unis.

Début mai, Washington a dépêché un porte-avions et des bombardiers B-52 dans le Golfe. La Ve flotte américaine, basée à Bahreïn, a indiqué que les pays du CCG avaient débuté des «patrouilles renforcées de sécurité» dans les eaux internationales en «coordination étroite avec Washington». «L'escalade des tensions est rapide», a déclaré le vice-ministre koweïtien, assurant toutefois garder espoir sur un retour au calme dans la région. Le Koweït est en «contact permanent» avec son allié américain, a-t-il ajouté. Face aux tensions, le roi saoudien Salmane a invité les dirigeants du CCG et de la Ligue arabe à des sommets extraordinaires le 30 mai en Arabie saoudite. Khaled al-Jarallah a salué cette initiative, déclarant que le Koweït était désireux de participer à des discussions sur des sujets «potentiellement dangereux» pour la région.

AFP


Tags: pétrole