Les relations interparlementaires azerbaïdjano-tchèques au cœur des discussions à Bakou

  16 Mai 2019    Lu: 788
 Les relations interparlementaires azerbaïdjano-tchèques au cœur des discussions à Bakou

Le président du Milli Medjlis de la République d’Azerbaïdjan, Ogtay Assadov, a rencontré le 16 mai la délégation conduite par Radek Vondracek, président de la Chambre des députés de la République tchèque, en visite à Bakou.

Ogtay Assadov et Radek Vondracek se sont d’abord entretenus en tête-à-tête.

Puis, l’entretien a été élargi aux délégations.

Indiquant le haut niveau des relations azerbaïdjano-tchèques, O.Assadov s’est dit convaincu que ce déplacement contribuerait au développement des relations entre l’Azerbaïdjan et la République tchèque, ainsi qu’entre les parlements des deux pays.

«L’Azerbaïdjan est intéressé par le développement global des relations avec la République tchèque. L’Azerbaïdjan a entretenu de bonnes relations avec la République tchèque dans les domaines de l’éducation et de la science même à l’époque soviétique. Après la restauration de l’indépendance de l’Azerbaïdjan, les relations entre les deux pays sont entrées dans une nouvelle étape. Les visites mutuelles des chefs d’Etat ont joué un grand rôle dans le renforcement de ces liens», a précisé le président du Milli Medjlis.

Quant aux relations interparlementaires azerbaïdjano-tchèques, le président du Milli Medjlis a fait savoir que ces liens apportaient leur soutien à l’élargissement des relations des deux pays.

Revenant sur le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan concernant le Haut-Karabagh, O.Assadov a noté que la République tchèque soutenait toujours l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan, sa position équitable basée sur les normes et principes du droit international dans cette question. Rappelant le génocide commis par l’Arménie dans la ville de Khodjaly vers la fin du XXe siècle, le président du parlement azerbaïdjanais a souligné que plus de 10 pays du monde, y compris les Etats-Unis avaient reconnu ce génocide. Le parlement tchèque a lui aussi condamné ce massacre en 2013.

Le président de la Chambre des députés de la République tchèque, Radek Vondracek, a dit qu’il y avait un grand potentiel pour l’élargissement davantage des relations entre les deux pays. Il s’est félicité de l’activité des groupes interparlementaires d’amitié, notant que les liens interparlementaires entre la République tchèque et l’Azerbaïdjan étaient excellents.

İls ont également échangé sur les domaines de l’économie, du commerce et de l’investissement, ainsi que d’autres questions d’intérêt mutuel.

Azertac


Tags: