France: 26 pays signent "l’appel de Christchurch"

  16 Mai 2019    Lu: 694
  France:   26 pays signent "l’appel de Christchurch"

L’Elysée a annoncé mercredi sur son site internet, la signature de "l’appel de Christchurch" aux côtés de 25 autres nations dont la Nouvelle-Zélande, pour lutter contre la diffusion de contenus terroristes sur internet.

Cet appel fait directement référence au double attentat de Christchurch qui avait coûté la vie à 51 personnes qui priaient dans deux mosquées de la ville néo-zélandaise le 15 mars dernier.
L’auteur de ce passage à l’acte islamophobe avait filmé son massacre et l’avait diffusé en direct sur son compte Facebook.

Le réseau social avait mis dix-sept minutes à censurer la vidéo: un délai qui a permis à d’autres internautes de le rediffuser sur des plateformes comme YouTube, ou Twitter, générant plusieurs millions de vues dans les heures qui ont suivies.

"Il y a deux mois nous partagions la douleur de la Nouvelle-Zélande frappée par les attentats de Christchurch diffusés en direct sur Facebook", a expliqué Emmanuel Macron sur son compte Twitter, précisant que "l’Appel de Christchurch" vise à lutter "contre le terrorisme en ligne".

Sur son site internet l’Elysée, indique avoir signé ce texte "pour agir et anticiper les menaces sur Internet".

"A l’initiative du Président de la République Emmanuel Macron, et de la Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, 10 chefs d’État et de gouvernement ainsi que des dirigeants d’entreprises et d’organisations du numérique, tous prêts à agir, se sont réunis à Paris", précise la présidence française.

Parmi les signataires, figurent 26 pays dont l’Allemagne, le Japon ou encore la Jordanie.

Du côté des plateformes et réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Microsoft, Google et Amazon ont adopté le texte et annonceront prochainement "des mesures concrètes pour éliminer les contenus terroristes et extrémistes en ligne et mettre fin à l’instrumentalisation d’Internet par des terroristes".

AA


Tags: France   Christchurch