L'Allemagne veut interdire les exportations de déchets plastiques non triés

  29 Avril 2019    Lu: 537
L

L'Allemagne souhaite une interdiction internationale des exportations de déchets plastiques non triés et difficiles à recycler, a déclaré la ministre allemande de l'Environnement à l'agence DPA. Des négociations internationales débutent lundi à Genève (Suisse) sur le sujet.

Malgré les systèmes de gestion des déchets nationaux, la plupart des déchets plastiques générés par les pays à haut niveau de revenu sont transportés vers des pays à revenu modeste ou moyen. Depuis que la Chine a interdit l'importation de ces déchets plastiques, la Malaisie ou l'Indonésie tendent à prendre le relai. Ce système comporte de nombreuses failles mises en évidence par un rapport de Greenpeace paru en janvier. "Les déchets importés ne sont souvent pas correctement transformés mais simplement jetés dans des décharges sauvages ou brûlés essentiellement de façon non-régulée", selon la publication.

Après que des entreprises allemandes ont été mêlées à certains scandales de pollution, l'Allemagne s'est engagée pour que seuls les déchets plastiques triés puissent encore être librement échangés, a expliqué la ministre Svenja Schulze (SPD). "Mon objectif est de parvenir à une interdiction des déchets plastiques non triés."

Le fait que des déchets provenant de pays comme l'Allemagne se retrouvent en Malaisie et y provoquent des pollutions conséquentes n'est "pas la règle", mais lorsque cela se produit, "c'est insupportable", a déclaré la ministre.

Les Etats membres de la Convention de Bâle, qui régit notamment les conditions d'exportation des déchets dangereux, débutent lundi des pourparlers à Genève, notamment sur le thème de la lutte contre la pollution des océans.


Tags: Allemagne   plastique