Le référendum sur la réforme constitutionnelle s'achève en Egypte

  22 Avril 2019    Lu: 203
Le référendum sur la réforme constitutionnelle s

Les Égyptiens ont participé lundi, pour le troisième et dernier jour, au référendum sur le projet de réforme constitutionnelle adopté par le Parlement mardi dernier.

Si cette réforme est adoptée, elle pourrait permettre au président Abdel Fattah al Sissi de se maintenir au pouvoir jusqu'en 2030 et d'élargir ses prérogatives.

Selon Ahmed al Tantaoui, l'un des députés d'opposition, il y a eu des tentatives d'intimidation et des électeurs ont été "achetés" pour voter en faveur du texte.

La commission électorale a déclaré lundi après-midi n'avoir reçu aucune plainte officielle.

Les soutiens de Sissi considèrent que les changements proposés sont indispensables pour que le président puisse parvenir à boucler des projets de développement majeurs ainsi que les réformes économiques. Ses détracteurs y voient une bascule vers un régime autoritaire.

L'Egypte compte environ 61 millions d'électeurs inscrits.

Si la victoire du "oui" ne fait guère de doute, les observateurs regarderont le taux de participation, révélateur de la popularité de Sissi, en baisse depuis 2016 et la mise en place de mesures d'austérité.

Le texte, approuvé la semaine dernière par 531 voix contre 22 au Parlement, propose de faire passer la durée du mandat présidentiel de quatre à six ans et de ne pas tenir compte de ceux que Sissi a déjà accomplis, ce qui lui permettrait de rester au pouvoir jusqu'en 2030.

Un amendement confère par ailleurs au président de nouvelles prérogatives en matière de nomination des juges et des procureurs; d'autres prévoient que l'armée a le devoir de protéger "la Constitution, la démocratie, la cohésion fondamentale du pays et sa nature civile" et élargissent les compétences des tribunaux militaires.

Reuters


Tags: Egypte   référendum