Etats-Unis: 18 mois de prison requis contre une Russe accusée d'ingérence

  20 Avril 2019    Lu: 555
Etats-Unis: 18 mois de prison requis contre une Russe accusée d

Les procureurs américains ont requis une peine de 18 mois de prison contre Maria Butina, une Russe qui avait noué des contacts dans l'appareil politique américain et reconnu avoir agi au profit du Kremlin.

Maria Butina, 30 ans, coopère avec la justice américaine depuis qu'elle a plaidé coupable en décembre. Inculpée pour «complot» en vue de «promouvoir les intérêts de la Russie» après son arrestation en juillet 2018, elle est la première Russe dont la culpabilité a été reconnue par les enquêtes portant sur les ingérences de Moscou dans la campagne présidentielle de 2016 aux États-Unis. Moscou a pour sa part dénoncé des accusations américaines «infondées» et une «inquisition politique».

Dans des documents transmis au tribunal à Washington vendredi soir, les procureurs ont expliqué ne recommander que 18 mois en raison «de son aide conséquente aux forces de l'ordre». Ses avocats ont cependant argué qu'elle avait déjà passé neuf mois de prison et ont demandé à ce qu'elle soit renvoyée en Russie, une fois sa peine prononcée.

La jeune femme, originaire de Sibérie, s'était fait remarquer du lobby conservateur américain en militant pour une organisation pro-armes russe, le «Droit aux armes». Sur les réseaux sociaux, elle dénonçait la stricte régulation sur les armes dans son pays, posant souvent avec un pistolet à la main.

AFP


Tags: EtatsUnis