RDC/Ebola: Un médecin de l'OMS tué dans une attaque contre un hôpital

  20 Avril 2019    Lu: 696
 RDC/Ebola:  Un médecin de l

Un médecin de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a été tué dans une attaque contre un hôpital à Butembo dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

"Dr Richard Valery Mouzoko Kiboung, épidémiologiste camerounais, a été tué lors d'une attaque contre l'hôpital universitaire de Butembo. Deux autres personnes ont été blessées dans l'attaque, mais on pense qu'elles sont dans un état stable", à annoncé l'OMS dans un communiqué publié vendredi dans la soirée.

L'attaque a visé une équipe de riposte contre l'épidémie d'Ebola, qui tenait une réunion d'évaluation dans la clinique universitaire de Butembo, selon les autorités locales.

Se disant "scandalisée" par cette attaque, l'OMS a affirmé sa détermination à poursuivre la riposte contre l'épidémie en RDC.

Réagissant à l'attaque, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, a appelé les autorités congolaises à "ne ménager aucun effort" pour "identifier et traduire rapidement" les auteurs en justice.

Dans un communiqué publié vendredi par l'ONU, Guterres a réitéré la "détermination du système des Nations Unies à poursuivre ses activités en appui aux autorités congolaises en vue d'enrayer l'épidémie d'Ebola".

Le ministre congolais de la Santé, Oly Ilunga, a dénoncé pour sa part, un meurtre "cruel et lâche".

Située dans la province du Nord-Kivu, la ville de Butembo est l'une des zones les plus toucjées par l'épidémie d'Ebola et où plusieurs cas ont été recensés durant les dernières semaines.

C'est également une zone où la lutte contre l'épidémie est particulièrement difficile, les populations étant réticentes aux soins et ne croyant pas en l'existence du Virus Ebola.

Tôt dans la matinée de samedi, des miliciens ont attaqué l'hôpital général de Katwa dans la ville de Butembo, lançant des messages hostiles contre les agents étrangers mobilisés par l'OMS dans la ville.

Les forces de sécurité ont repoussé cette attaque, tuant 1 milicien et capturant 4 autres , d'après le maire de Butembo , Sylvain Kanyamanda, joint par Anadolu.

Déclarée le 1er août 2018 dans la province du Nord-Kivu, l'actuelle épidémie d'Ebola avait par la suite touché la province de l'Ituri voisine.

Elle a déjà fait 855 décès dont 789 parmi les 1 317 cas confirmés, d'après le dernier bilan communiqué vendredi soir par le ministère de la Santé.

La République démocratique du Congo (RDC) fait face à sa dixième épidémie d'Ebola ,depuis la découverte du virus sur son territoire, en 1976.

L'actuelle épidémie est la plus meurtrière de l'histoire du pays et la deuxième au monde après celle qui avait frappé l'Afrique de l'Ouest en 2014, faisant 11 000 morts.

AA


Tags: Ebola   RDC   attaque