Pour l'Iran, les inondations révèlent la "méchanceté" de l'Amérique

  17 Avril 2019    Lu: 654
 Pour l

Les inondations qui frappent l'Iran depuis le 19 mars ont permis de révéler la "méchanceté" qui est la vraie "nature" du "régime américain", a déclaré mercredi le président iranien Hassan Rohani en conseil des ministres.

"Les Américains ne cessent de répéter: nous sommes en très bons termes avec le peuple iranien, notre problème, c'est le gouvernement iranien", a déclaré M. Rohani dans cette allocution diffusée par la télévision d'Etat. 

Ces inondations "ont été le pire test de l'Histoire pour le gouvernement des Etats-Unis" et les "dirigeants du régime américain [y] ont révélé leur nature", a-t-il poursuivi. 

"S'ils étaient intelligents, ils auraient dû dire : à cause des inondations en Iran, nous allons suspendre les sanctions [américaines contre la République islamique] pour un an", a affirmé M. Rohani. 

"Mais les Américains ont non seulement dit qu'il n'aideraient pas mais encore qu'ils ne permettraient pas aux Iraniens [de l'étranger] d'envoyer une aide financière par voie bancaire au Croissant-Rouge", a encore dit M. Rohani, pour qui "les Américains ont [ainsi] révélé leur méchanceté et leur inhumanité". 

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a estimé lundi que deux millions d'Iraniens avaient besoin d'aide humanitaire du fait des inondations qui ont touché l'Iran à la suite des pluies torrentielles d'une ampleur exceptionnelle qui s'étaient abattues sur une grande partie du territoire. 

Début avril, le Croissant-Rouge iranien s'était plaint de ne pouvoir recevoir aucune aide financière de l'Organisation internationale de la Croix-Rouge internationale à cause des sanctions économiques américaines, qui rendent pratiquement impossible toute opération bancaire avec l'Iran.  

Le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif avait lui accusé Washington de "terrorisme économique", reprochant aux sanctions réimposées par Washington contre l'Iran en 2018 d'entraver les efforts du Croissant-Rouge. 

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo avait répondu à ces allégations en mettant en cause l'"incurie" du régime de Téhéran et en assurant que Washington était "prêt" à participer à l'effort financier pour porter secours aux populations touchées via une contribution "à la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. 

A défaut d'aide financière, l'Iran a reçu contre les inondations une aide en nature de pays comme le Pakistan, l'Allemagne, le Japon, l'Italie ou la France, que M. Rohani a publiquement remerciés mercredi. 

Par AFP


Tags: Iran   inondations