Pédophilie: l'Eglise catholique du Japon ouvre une enquête

  09 Avril 2019    Lu: 221
 Pédophilie:  l

L'Eglise catholique du Japon a annoncé aujourd'hui qu'elle allait lancer une enquête interne sur des accusations d'abus sexuels sur des enfants par des membres du clergé, à la suite d'une vague de scandales de pédophilie à travers le monde.

Le comité permanent de la Conférence des évêques a décidé la semaine dernière de mener une investigation dans les 16 diocèses de l'archipel, a déclaré à l'AFP un porte-parole de cette organisation. Le Japon comprend une petite communauté catholique estimée à 450.000 personnes.

Cette initiative intervient un peu plus d'un mois après un sommet inédit sur la protection des mineurs, qui a notamment rassemblé au Vatican 114 présidents de conférences épiscopales et à l'issue duquel le pape a promis «une lutte à tous les niveaux» contre les abus sexuels sur mineurs. Cette décision est également prise alors qu'est prévue en novembre une visite du Pape François au Japon, la première d'un souverain pontife depuis celle de Jean Paul II il y a près de 40 ans.

Au moins cinq cas de pédophilie ont été signalés lorsque les autorités de l'Eglise catholique de l'archipel ont enquêté en 2002 et en 2012 à travers tous les diocèses du pays. La nouvelle enquête va tout d'abord examiner la façon dont les évêques ont traité ces cinq cas, et en particulier «les sanctions à l'encontre de ceux qui ont été impliqués et la réponse donnée aux victimes», a précisé le porte-parole. Les détails, «notamment sur le processus qui sera utilisé et sur ce qui sera ou non rendu public», seront décidés ultérieurement, a-t-il ajouté. Il est prévu dans une seconde étape de mener une investigation sur de nouvelles accusations.

Un groupe de personnes se disant victimes d'abus sexuels commis par des membres du clergé se sont rassemblées à Tokyo dimanche. L'archevêque Joseph Mitsuaki Takami, de Nagasaki (sud-ouest du Japon), était présent à cette réunion et a demandé pardon pour ne «pas être parvenu à faire plus» pour démasquer et résoudre ces cas, selon des propos rapportés par le journal Mainichi Shimbun. Les abus sexuels sur mineurs sont des «crimes abominables qui doivent disparaître de la face de la terre», avait déclaré François fin février. Le pape argentin avait alors beaucoup insisté sur les dérives d'un clergé «devenant un instrument de Satan».

AFP


Tags: Pédophilie   Japon