Le MAE azerbaïdjanais publie une déclaration sur l'occupation de Kalbajar et les combats d'avril 

  02 Avril 2019    Lu: 645
 Le MAE azerbaïdjanais publie une déclaration sur l

Le Ministère des Affaires Etrangères de la République d'Azerbaïdjan a publié une déclaration sur l'occupation du district de Kalbajar par l'Arménie et l'anniversaire des combats d'avril, rapporte AzVision.

« Dans le cadre de la guerre déclenchée par l'Arménie contre l'Azerbaïdjan et de la politique systématique d'agression et d'occupation menée par l'Arménie contre l'Azerbaïdjan, le 2 avril 1993, le district azerbaïdjanais de Kalbajar a été occupé par les forces armées arméniennes. L'opération offensive visant à occuper Kalbajar, situé au-delà des limites administratives de la région azerbaïdjanaise du Haut-Karabakh, a été principalement effectuée à partir du territoire arménien par l'utilisation d'armes lourdes, d'hélicoptères de combat Mi-24 et d'avions perfectionnés.

Plus de 511 civils sont morts, 321 civils sont disparus suite à cette agression. 131 localités sont occupées, plus de 58 000 azerbaïdjanais sont chassés de leurs foyers natals.

97 écoles, 9 écoles primaires, 116 bibliothèques, 43 hôpitaux, 42 maisons culturelles, 9 hôpitaux sont effacés, suite à l’agression. Le district de Kalbajar (2185 km2) est encore sous l’occupation arménienne. L’occupation de Kalbajar par les forces armées arméniennes à subit des dommages en somme de 703.5 milliards de roubles au budget azerbaïdjanais.

Les forces armées arméniennes ont profané le patrimoine culturel azerbaïdjanais. Des ponts historiques, mosquées, cimetières, musées ont été victimes du vandalisme arménien.

La résolution 822 de l’ONU, adopté juste après l’occupation, n’est pas encore exécutée, comme les trois autres résolutions pareilles. Les forces arméniennes doivent se retirer sans tarder des territoires azerbaïdjanais occupés, selon les textes des Résolutions.

Contrairement aux résolutions de l’ONU et de l’OSCE, les Arméniens ont commencé à s’installer dans le district depuis 1999.

L'escalade de la situation et l'attaque contre des civils azerbaïdjanais avec des armes lourdes le long de la ligne de contact par les forces armées arméniennes le 2 avril 2016 ont démontré une fois de plus que l'occupation des terres azerbaïdjanaises et la présence illégale des forces armées d'Arménie dans les terres saisies de l'Azerbaïdjan demeurent une menace majeure pour la paix et la sécurité régionales. En réponse aux attaques de l'Arménie, les forces armées de l'Azerbaïdjan ont pris des contre-mesures, qui ont abouti à assurer la sécurité des civils azerbaïdjanais et la libération des terres stratégiquement importantes de l'Azerbaïdjan de l'occupation.

L'Arménie doit comprendre que l'occupation des terres de l'Azerbaïdjan, y compris du district de Kalbajar, est temporaire. La seule manière de parvenir à un règlement durable est d'assurer le retrait inconditionnel et complet des forces armées arméniennes des territoires occupés de l'Azerbaïdjan, et les droits inaliénables des personnes déplacées internes pour leur retour dans leurs terres natales. La partie arménienne, au lieu de perdre son temps et de tromper son propre peuple et la communauté internationale, doit cesser sa politique d'annexion et de nettoyage ethnique et se conformer à ses obligations internationales et s'engager de manière constructive dans le processus de règlement du conflit», lit-on dans la déclaration.

Azvision.az


Tags: Kalbajar