Chine: l'ex-président d'Interpol poursuivi pour corruption

  27 Mars 2019    Lu: 247
Chine: l

L'ancien président d'Interpol Meng Hongwei a été exclu du Parti communiste chinois et sera poursuivi pour avoir touché des pots-de-vin, ont annoncé aujourd'hui les autorités chinoises.

La Commission centrale d'inspection disciplinaire, l'organisme chinois de lutte contre la corruption, a précisé qu'elle avait clos son enquête et recommandait l'ouverture de poursuites contre Meng Hongwei.

Elu en novembre 2016 à la tête d'Interpol, dont le siège est à Lyon, Meng Hongwei avait disparu fin septembre dernier et la France avait ouvert une enquête pour disparition inquiétante. Ce n'est qu'après plus d'une semaine que la Chine a annoncé qu'une enquête pour corruption avait été ouverte à son encontre.

Des milliers de responsables du Parti communiste ont été emprisonnés, certains exécutés, dans le cadre de la campagne lancée en 2012 par le président Xi Jinping pour «améliorer la discipline» au sein du PCC.

Le Figaro


Tags: Chine   Interpol   corruption