Thaïlande : condamnation d'un homme d'affaires pour chasse à la panthère

  19 Mars 2019    Lu: 554
Thaïlande : condamnation d

Au terme d'une affaire devenue emblématique de l'impunité des puissants dans le royaume, un hommes d'affaires thaïlandais a été condamné mardi à seize mois de prison pour "soutien au braconnage" mais a été libéré sous caution.

Un important homme d'affaires thaïlandais accusé d'avoir tué une panthère a été condamné à seize mois de prison mardi, mais a été libéré sous caution, au terme d'une affaire devenue emblématique de l'impunité des puissants dans le royaume.

Premchai Karnasuta est le patron d'un des plus grands groupes de BTP de Thaïlande, Italian-Thai. Il avait été brièvement arrêté en février 2018 pour avoir tué des animaux protégés, dont une panthère noire, dans un parc national de l'ouest du pays, dans la région de Kanchanaburi. Il avait été mis en examen début 2018, mais l'affaire piétinait depuis, suscitant des accusations de protection, dans un pays où les régimes d'exception pour les élites sont monnaie courante. Il a été condamné pour simple "soutien au braconnage" et "port d'armes", selon la décision du tribunal de Kanchanaburi, qu'a pu consulter l'AFP.

Le fait qu'il ait écopé d'une peine ferme est déjà en soi un symbole fort et "une mise à l'index" public pour l'homme d'affaires, a salué Steve Galster, de l'ONG de défense de l'environnement Freeland Foundation, qui suit l'affaire. Mais l'homme d'affaires s'est cependant vu accorder une libération sous caution dès mardi et l'affaire pourrait encore traîner des années et tomber dans l'oubli. Steve Galster a confié espérer que la justice "confirme cette condamnation" en appel.

A moins d'un semaine d'élections législatives, les premières depuis le coup d'Etat de 2014, cette affaire suscite un fort intérêt, l'affaire ayant choqué en Thaïlande et ayant été utilisée par les opposants à la junte pour critiquer le climat d'impunité des puissants. Le ranger du parc national ayant arrêté l'homme d'affaires, Vichaen Chinnawing, érigé en héros national, avait fait le déplacement au tribunal. "J'ai fait de mon mieux dans cette affaire", a-t-il expliqué devant la presse venue en nombre, assurant que "l'âme de la panthère devrait être satisfaite" de la décision de justice.

Europe1


Tags: Thaïlande