L’Union africaine sort de son silence sur la crise en Algérie

  18 Mars 2019    Lu: 323
L’Union africaine sort de son silence sur la crise en Algérie

L’Union africaine «s’est félicitée» dans un communiqué des décisions annoncées le 11 mars par le Président Abdlelaziz Boutefelika en Algérie et a appelé «à un dialogue national» pour sortir le pays de la crise politique.

Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union africaine (CUA), s'est exprimé sur la situation politique en Algérie. Dans un communiqué publié sur le site officiel de l'Union africaine, le responsable s'est félicité «du caractère pacifique» des manifestations populaires dans le pays et «des décisions annoncées» par le Président Abdelaziz Bouteflika. Il a par ailleurs affirmé que le peuple algérien saura dépasser la crise actuelle dans le cadre «d'un dialogue» et jeter les bases d'un «renouveau national».

Tout en affirmant qu'il suit de près l'évolution de la situation en Algérie, le Président de la CUA «se félicite du caractère pacifique des manifestations, qui témoigne d'une grande maturité et d'un esprit élevé de responsabilité de la part du peuple algérien et de tous les acteurs concernés», indique le communiqué.

Dans le cadre des décisions annoncées par le chef de l'État algérien, en réponse aux manifestations qui réclamaient notamment son renoncement à un 5e mandat pour lequel il s'était porté candidat, «le Président de la Commission se félicite également des décisions annoncées le 11 mars 2019 par le Président Abdelaziz Bouteflika dans son plan en sept points, en particulier sa décision de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle», affirme le communiqué. Dans ce cadre, «il lance un appel au dialogue national pour la réalisation du nécessaire consensus pour la mise en œuvre diligente de ces réformes dans la paix, la stabilité et la continuité de l'État», poursuit-il.

Alors que les manifestations populaires ont repris de plus belles, malgré le plan de sortie de crise proposé par le chef de l'État algérien, le texte souligne que «le Président de la Commission exprime la pleine solidarité de l'Union africaine avec l'Algérie en cette phase particulière de son histoire». «Il est convaincu que le peuple algérien trouvera, en lui-même, les ressources nécessaires pour relever les défis de l'heure et jeter les bases du renouveau national souhaité», conclut-il dans son communiqué.

Le vendredi 15 mars, des centaines de milliers de manifestants se sont rassemblés dans le centre d'Alger et dans les autres villes du pays pour exiger le départ du Président Abdelaziz Bouteflika et maintenir la pression sur les autorités qui ont proposé lundi une feuille de route pour la transition rejetée par l'opposition. Il s'agit des manifestations les plus imposantes dans le pays depuis le début de la contestation le mois dernier.

Sputnik


Tags: Algérie   crise