Algérie : treize syndicats refusent de soutenir le Premier ministre

  18 Mars 2019    Lu: 342
Algérie : treize syndicats refusent de soutenir le Premier ministre

Treize syndicats refusent d’apporter leur soutien au nouveau Premier ministre Noureddine Bedoui, qui a engagé des consultations en vue de former un gouvernement en Algérie dans l’espoir d’apaiser la contestation qui s’exprime depuis près de quatre semaines contre le président Abdelaziz Bouteflika.

« Nous n’aurons pas de discussions avec le système. Nous appartenons au peuple et le peuple dit : "non au système" ». Boualem Amora, un représentant syndical de l’éducation nationale, est clair : tout comme 13 syndicats en Algérie, il refuse d’apporter son soutien au nouveau Premier ministre, qui a engagé des consultations en vue de former un gouvernement en Algérie dans l’espoir d’apaiser la contestation qui s’exprime depuis près de quatre semaines contre le président Abdelaziz Bouteflika..

Le nouveau chef du gouvernement Noureddine Bedoui a été chargé de former un gouvernement de « compétences nationales », capable de refléter les caractéristiques démographiques de l’Algérie.

Citant une source officielle, l’agence de presse APS rapportait dimanche que la nouvelle équipe gouvernementale comporterait dans ses rangs des experts sans affiliation politique.

L’objectif est « de montrer la volonté d’établir un gouvernement de large ouverture », ajoutait cette source.

Dans un message à la nation diffusé la semaine passée, Abdelaziz Bouteflika, qui est âgé de 82 ans et très affaibli par un AVC subi en 2013, a annoncé qu’il ne briguerait pas un cinquième mandat et a ajouté que l’élection présidentielle, qui était prévue le 18 avril, est repoussée à une date ultérieure non précisée.

Il a aussi annoncé la création d’une conférence nationale ainsi que la formation d’un nouveau gouvernement, confié à Noureddine Bedoui.

Toute la question est de savoir si ces consultations seront suffisantes pour désamorcer la contestation qui s’exprime depuis plus de trois semaines en Algérie, les manifestants réclamant le départ du président Bouteflika au pouvoir depuis 1999.

Ouest-France


Tags: Algérie