France: les "gilets jaunes" à la recherche d'un second souffle

  09 Mars 2019    Lu: 1004
    France:   les "gilets jaunes" à la recherche d

Manifestations à travers la France, sit-in près de la Tour Eiffel et mobilisation des femmes: les "gilets jaunes" espèrent contrer la lente décrue de leur mouvement de contestation contre la politique fiscale et sociale d'Emmanuel Macron lors d'un 17e week-end de mobilisation.

Les "gilets jaunes" étaient 282.000 à manifester le 17 novembre quand ils ont lancé leur mouvement inédit dans sa forme apolitique et asyndicale, qui portait alors sur le prix des carburants jugés trop élevés et la relance du pouvoir d'achat.

Cette fronde populaire a constitué la pire crise essuyée par le président Macron depuis son élection en 2017.

Mais en près de quatre mois, le nombre des manifestants n'a cessé de refluer, allant jusqu'à passer sous la barre des 40.000 le 2 mars, dont 4.000 à Paris. Les manifestants contestent ces chiffres et assurent que leur mobilisation reste entière, à une semaine de la fin du "grand débat national" voulu par les autorités pour écouter les doléances et apporter des solutions politiques à cette vaste contestation sociale.

"Acte décisif: nous ne bougerons pas": le principal événement du week-end à Paris propose de camper et de faire un sit-in sur le Champ-de-Mars, au pied de la Tour Eiffel. Des manifestations sont également prévues dans de nombreuses autres villes, toujours dans la crainte d'une répétition des violences qui ont émaillé la majorité des manifestations précédentes.

Dès vendredi soir, une trentaine de manifestants ont tenté d'installer quelques structures près de la Tour Eiffel, mais ont rapidement été délogés par les forces de l'ordre, a constaté un journaliste de l'AFP.

"A défaut de l'annonce de vraies mesures, nous resterons sur place tout le week-end et au-delà si nécessaire", assure la page Facebook de l'événement, qui compte 1.400 participants déclarés sur Facebook et 6.000 "intéressés". Cette occupation du Champ-de-Mars a été largement relayée par les figures historiques du mouvement. "Les 8,9, 10, gros sit-in, grosse mobilisation", promettait Maxime Nicolle dans une vidéo jeudi. "On dormira sur place."

Le 17e week-end de mobilisation est également inspiré par la Journée internationale des droits des femmes. Samedi, les femmes "gilets jaunes" appellent à une manifestation déclarée dans Paris, à partir de 11H00 à partir des Champs-Elysées. Objectif: faire "converger toutes les mobilisations".

Pour les "gilets jaunes", l'objectif affiché du mois de mars est de renouer avec l'esprit des débuts et d'accroître la pression sur le président Emmanuel Macron.

Prévu le 16 mars, le 18e samedi du mouvement aura ainsi lieu le lendemain de la fin officielle du grand débat et espère rassembler "la France entière à Paris" pour lancer un "ultimatum" au gouvernement.

AFP


Tags: France   Giletsjaunes