Espagne: ralentissement des entrées de migrants par la mer

  03 Mars 2019    Lu: 791
Espagne: ralentissement des entrées de migrants par la mer

Les arrivées de migrants par la mer en Espagne ont ralenti en février, a annoncé samedi le ministre espagnol de l’Intérieur Fernando Grande-Marlaska, en visite dans l’enclave espagnole de Melilla, située au nord du Maroc.

Selon le ministère, 936 personnes sont arrivées en février, contre 4.104 janvier, ce qui correspondant à une baisse de 77%.

La réduction est de 15% sur un an si l’on compare avec les 1.106 arrivées de février 2018.

Les traversées de migrants souvent très jeunes, serrés sur des embarcations fragiles pour passer en Espagne, avaient plus que doublé l’an dernier: leur nombre était passé de près de 22.000 en 2017 à quasiment 57.500 en 2018, selon un bilan provisoire consultable sur le site du ministère.

"Ce mois de février, les entrées maritimes de migrants se sont réduites", a pu annoncer M. Grande-Marlaska. Son ministère a estimé dans un communiqué que c'était le résultat de "mois particulièrement intenses de contrôle de l'immigration".

"L'engagement du Maroc est indubitable et fondamental pour assurer le contrôle des frontières", a souligné le ministre.

De leur côté, les ONG espagnoles d'accueil des migrants constatent souvent que le nombre d'embarcations quittant les côtes marocaines a tendance à augmenter quand des accords sont en négociations entre Maroc et Europe.

Dans toute la Méditerranée, 2.299 migrants sont morts l'an dernier en tentant de gagner le continent européen, contre 3.139 en 2017.

Grande-Marlaska a par ailleurs annoncé que l'Espagne et le Maroc avaient commencé à travailler pour "procéder, s'il y a eu lieu, au rapatriement des mineurs non accompagnés marocains" arrivés en Espagne.

"Un groupe de travail composé de responsables des deux pays est en train d'évaluer le nombre de mineurs qui ne sont pas intégrés en Espagne et que le Maroc serait disposé à réadmettre, en prenant toujours en compte l'intérêt supérieur de l'enfant", a affirmé son ministère dans un communiqué.

Le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez, au pouvoir depuis juin mais en minorité parlementaire, est en précampagne électorale. Les élections législatives qu'il a convoquées auront lieu le 28 avril.

Source: H24info


Tags: Espagne   migrants