Yémen: neuf civils tués et 13 blessés dans des attaques

  22 Février 2019    Lu: 803
    Yémen:   neuf civils tués et 13 blessés dans des attaques

Neuf civils ont été tués et treize autres blessés cette semaine dans des attaques dans des provinces de l'ouest du Yémen en guerre, a indiqué l'ONU aujourd'hui.

Le conflit au Yémen oppose depuis 2015 des forces progouvernementales, soutenues par une coalition menée par l'Arabie saoudite, à des rebelles Houthis, appuyés par l'Iran. Huit personnes ont péri et dix ont été blessées mardi lorsqu'un obus a frappé un marché à l'ouest de la ville de Tuhayta, dans le sud de la province de Hodeida, selon un communiqué du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). L'Ocha ajoute que, selon des informations non confirmées, une femme a été tuée et trois enfants blessés mercredi lorsqu'une maison a été touchée par un tir dans la province de Hajjah, plus au nord. Le communiqué n'indique pas qui est l'auteur des tirs.

"Ces attaques sont inadmissibles", a déclaré la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le Yémen, Lise Grande. "Le pays vit la plus grande crise de sécurité alimentaire au monde et, malgré cela, les gens continuent à être tués. Les parties impliquées dans le conflit doivent faire tout ce qui est possible pour protéger les civils", a-t-elle dit. L'Ocha a recensé 271 victimes civiles, dont 96 morts, au Yémen entre le 1er janvier et le 14 février.

Selon des estimations, 80% de la population yéménite, soit 24 millions de personnes, ont besoin d'une forme d'aide humanitaire ou de protection, dont 14,3 millions de manière urgente, d'après la même source. L'ONU peine à appliquer un accord négocié en décembre en Suède sur le désengagement des belligérants à Hodeida, port de la mer Rouge essentiel à l'entrée de l'aide humanitaire dans le pays.

Le conflit au Yémen a fait quelque 10.000 morts, en majorité des civils, et plus de 60.000 blessés, selon un bilan partiel de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Des ONG estiment que le nombre de morts est largement supérieur, certaines organisations citant un bilan cinq fois supérieur.

AFP


Tags: Yémen   attaque