Burberry retire un sweat-shirt accusé d'inciter au suicide

  20 Février 2019    Lu: 699
Burberry retire un sweat-shirt accusé d

Sur le sweat-shirt en question, un nœud coulant évoquant une corde de pendaison servait à fermer la capuche. Il s’agissait d’un détail "d’inspiration marine", selon la marque.

Burberry a annoncé mercredi avoir retiré de sa collection automne/hiver 2019–2020 un sweat-shirt à capuche accusé d’encourager le suicide et a présenté ses excuses.

En cause, l’utilisation d’un nœud coulant en guise de fermeture de capuche sur un sweat-shirt marron glacé lors du défilé de l’emblématique maison de mode britannique dimanche à la Fashion Week de Londres.

Le mannequin Liz Kennedy a tiré la sonnette d’alarme en publiant lundi sur Instagram une photo du vêtement incriminé, accompagnée d’un message au directeur artistique de la marque, Riccardo Tisci, dans lequel elle déclare notamment : "Le suicide n’est pas fashion". 

"C’était un manque de sensibilité"

La jeune femme, qui dit avoir eu l’expérience du suicide dans sa famille, a elle-même défilé pour le créateur dimanche, ce dont elle dit avoir "honte". 

Le directeur général de Burberry Marco Gobbetti s’est dit dans un communiqué "profondément désolé pour le malaise causé par l’un des articles" de sa collection "Tempest".

"J’ai appelé Mme Kennedy pour m’excuser dès que j’ai eu connaissance de cela et nous avons immédiatement retiré le produit et toutes les images associées". Selon lui, "le design était inspiré du thème marin mais c’était un manque de sensibilité et nous avons commis une erreur".

Ricardo Tisci s’est dit "profondément désolé du malaise causé" par cette affaire. "Je n’ai jamais eu l’intention de blesser qui que ce soit. Cela ne reflète pas mes valeurs ou celles de Burberry", a-t-il assuré.

AFP


Tags: suicide