Une Suédoise condamnée après avoir retardé l'expulsion d'un Afghan

  18 Février 2019    Lu: 355
Une Suédoise condamnée après avoir retardé l

Une étudiante suédoise a été condamnée lundi à une amende pour avoir retardé un vol à bord duquel se trouvait un Afghan débouté du droit d'asile, une scène diffusée en direct sur Facebook qui avait fait le tour du monde.

Le 23 juillet 2018, Elin Ersson, étudiante en sociologie de 21 ans, se filme sur son téléphone portable à bord d'un avion de la Turkish Airlines au départ de Göteborg, deuxième ville de Suède, à destination d'Istanbul. En contact avec des membres de la famille d'un demandeur d'asile afghan en passe d'être expulsé, elle avait embarqué, munie d'un billet et de son passeport, avec la ferme intention d'empêcher l'opération. L'homme en question n'est finalement pas à bord, mais un autre Afghan, reconduit après avoir purgé une peine de prison, figure parmi les passagers.

En larmes, invectivée par certains passagers, applaudis par d'autres, elle refuse pendant une quinzaine de minutes d'obtempérer aux injonctions du personnel de cabine de retourner à sa place. "J'irai m'asseoir quand cette personne aura quitté l'avion parce qu'elle risque de mourir", explique la jeune femme en anglais. Le commandant de bord finit par ordonner le débarquement de l'étudiante, ainsi que celui du débouté afghan et de son escorte.

Poursuivie pour "infraction aux lois du transport aérien", Elin Ersson a été condamnée à une amende de 3000 couronnes (285 euros). Les deux Afghans ont depuis été expulsés de Suède.

Le Figaro


Tags: