Un danger mortel du manque de sommeil établi par des chercheurs

  15 Février 2019    Lu: 590
Un danger mortel du manque de sommeil établi par des chercheurs

Une expérience, réalisée sur des souris, a permis aux scientifiques d’établir un lien entre le manque de sommeil et le risque d’une attaque cérébrale. Un temps de sommeil insuffisant ou perturbé augmente le risque de développer des pathologies multiples, y compris des maladies cardiovasculaires.

Dormir moins de sept heures par jour augmente le risque d'attaque cérébrale, ont établi des chercheurs, dont l'étude est publiée dans la revue Nature.

Le sommeil fait partie intégrante de la vie, soulignent-ils. Ne pas dormir suffisamment ou pas de manière satisfaisante augmente le risque de pathologies multiples, y compris celles touchant l'appareil cardiovasculaire.

Des chercheurs ont pratiqué une expérience sur des souris, prouvant que le sommeil régulait l'hématopoïèse (le renouvellement des cellules sanguines) et protégeait contre l'athérosclérose (l'obstruction des artères par des plaques de cholestérol et de graisse).

Les souris soumises à un sommeil fragmenté produisent plus de monocytes Ly-6Chigh, développent des lésions athérosclérotiques plus graves et produisent moins d'hypocrétine —un neuropeptide stimulant et favorisant l'éveil- dans l'hypothalamus latéral, ont conclu les chercheurs.

L'athérosclérose est une maladie touchant les artères de gros et moyen calibre et caractérisée par l'épaississement (par exemple par des plaques d'athérome), le durcissement et la perte d'élasticité de leurs parois. Outre l'hypertension artérielle, elle est l'un des facteurs provoquant une attaque cérébrale, ou accident vasculaire cérébral (AVC), qui est une défaillance de la circulation du sang qui affecte une région plus ou moins importante du cerveau. Il provoque la mort des cellules nerveuses, qui sont privées d'oxygène et des éléments nutritifs essentiels à leurs fonctions.

Source: Sputnik


Tags: sommeil