L’Allemagne ferme deux relais de propagande du PKK

  12 Février 2019    Lu: 365
  L’Allemagne ferme deux relais de propagande du PKK

L'Allemagne a fermé deux principaux moyens de propagande contrôlés par l'organisation terroriste PKK, a annoncé mardi le ministère allemand de l'Intérieur.

La maison d'édition Mesopotamia et la société multimédia MIR ont été interdites et dissoutes car elles fonctionnaient en tant que sous-organisations du groupe terroriste PKK, a annoncé le ministère dans un communiqué.

Le PKK est interdit en Allemagne depuis 1993 mais il y est toujours actif avec près de 14 500 adeptes.

Officiellement connue sous le nom de "Mezopotamien Verlag", cette maison d'édition basée en Allemagne a été l'un des principaux supports de propagande de l'organisation terroriste. Elle a publié des livres du chef emprisonné du PKK, Abdullah Ocalan, ainsi que d’autres supports de propagande du groupe terroriste.

MIR propageait la propagande du PKK en préparant du contenu multimédia, en organisant des concerts de musique et des manifestations culturelles.

La Turquie exhorte depuis longtemps les autorités allemandes à prendre des mesures plus strictes contre les activités de propagande, de recrutement et de collecte de fonds du groupe.

Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne, mène depuis plus de 30 ans une campagne terroriste contre la Turquie et est responsable de la mort de près de 40 000 personnes. 

AA


Tags: Allemagne   PKK