Cavusoglu: "Des pays d'Amérique Latine et les USA se mêlent des affaires internes du Venezuela"

  24 Janvier 2019    Lu: 417
 Cavusoglu: "Des pays d

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a dénoncé l’ingérence des Etats-Unis et de certains pays d’Amérique Latine concernant les affaires internes du Venezuela.

Le Chef de la diplomatie turque a donné une interview, jeudi, à une chaîne d’information privée turque A HABER.

Cavusoglu est longuement revenu sur les questions régionales et internationales, tout particulièrement sur la situation en Syrie.

Il a commenté la rencontre de mercredi à Moscou entre les Présidents turc, Recep Tayyip Erdogan, et russe, Vladimir Poutine.

Cavusoglu a souligné l’importance de la coopération en Syrie d’Ankara et Moscou, rappelant que seule cette coopération, à l’origine du processus d’Astana auquel participe également l’Iran, a donné des résultats probants en Syrie, contrairement aux négociations chapeautées par les Nations Unies (ONU).

Le ministre turc a également dénoncé le comportement de certaines capitales européennes qui ne veulent pas que les efforts de la Turquie et de la Russie, notamment sur la question du comité constitutionnel qui devra rédiger la future constitution démocratique syrienne avec l’ensemble des parties.

Le Chef de la diplomatie turque s’est aussi exprimé sur le retrait américain de Syrie et le projet d’instauration d’une zone de sécurité le long de la frontière avec la Turquie.

Cavusoglu a renouvelle la position de la Turquie au sujet du contrôle de cette zone, rejetant tout rôle de l’organisation terroriste YPG/PKK, allié de Washington en Syrie.

Enfin, Mevlut Cavusoglu a répondu aux questions relatives aux tous derniers évènements au Venezuela, où le président du parlement s’est auto-proclamé président par intérim, obtenant immédiatement le soutien et la reconnaissance de Donald Trump et de certains autres pays d’Amérique Latine et d’Europe.

"Malheureusement, ces derniers temps certains pays d'Amérique Latine et les USA se sont toujours mêlés des affaires internes du Venezuela", a-t-il regretté, dénonçant l’ingérence de ces pays.

"Il y a un Président élu mais le président du parlement se proclame de facto président. C'est une situation étrange. Certains pays l’ont reconnu. En réalité, ceci peut mener au chaos", a-t-il encore estimé.

Cavusoglu a rappelé que le Président Erdogan a appelé, mercredi soir, Nicolas Maduro pour lui exprimer son soutien.

"Nous espérons que le calme reviendra et que la paix sociale au Venezuela en sortira renforcée. Sinon des évènements graves peuvent survenir, nous sommes inquiets. La Turquie essaie de faire ce qu’elle peut", a-t-il conclu.

AA


Tags: Turquie   USA   Venezuela