Cavusoglu: Tous les pays possèdent un agenda en Syrie

  21 Janvier 2019    Lu: 807
  Cavusoglu:   Tous les pays possèdent un agenda en Syrie

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a affirmé que tout le monde avait un agenda, une actualité en Syrie.

Cavusoglu s'exprimait, lundi, à l'occasion d'une conférence intitulée "relations internationales" organisée par le ministère de la Jeunesse et des Sports à Istanbul.

Il a rappelé que la guerre en Syrie dure depuis 8 ans et que grâce aux initiatives de la Turquie, des milliers de vies ont été épargnées, notamment à Alep et Idleb.

"En Syrie, tout le monde à un agenda, une actualité. Tout le monde ne se préoccupe pas, à l'instar de la Turquie, de l'intégrité territoriale de la Syrie, de la stabilité, de la paix et de la sérénité de nos frères syriens. Après l'annonce du retrait américain, chaque pays tente de développer une politique différente, mais notre politique à nous n'a pas varié. Les terroristes vont être nettoyés de Syrie, la paix et la stabilité y seront rétablies, une solution politique mise en place, et la volonté du peuple syrien respecté", a-t-il souligné.

Le chef de la diplomatie turque a notamment insisté sur le fait qu'avec l'accord sur Idleb, trouvé avec la Russie, ce n'est pas seulement un massacre, une catastrophe humanitaire qui ont été évités, affirmant que l'accord a également permis de laisser entrouverte "la fenêtre de la dernière chance" pour une solution politique.

Concernant le retrait américain de Syrie, Cavusoglu a insisté sur le fait que le processus devait être programmé minutieusement.

"Comment allons nous gérer la décision de retraite de Syrie des Etats-Unis ? Si vous tenter de gérer ça en ne calculant seulement qu'un seul coup d'avance, vous serez inefficaces. Nous tentons de conduire cela avec tout le monde en calculant 7-8-9-10 coups d'avance. Avec la Russie, l'Iran, l'Europe et les pays voisins", a-t-il détaillé.

Au sujet de Chypre, Cavusoglu a assuré que la Turquie avait rempli ses obligations pour aboutir à une solution et qu'elle avait même été une force de propositions dans le processus d'unification de l'île, fustigeant les décisions unilatérales prises par la partie grecque de l'île concernant notamment les forages en Méditerranée.

"Nous ne fermons pas les yeux aux activités de forages en Méditerranée orientale et autour de Chypre. Là bas, nous veillons aux intérêts du peuple turc de Chypre et de la Turquie", a-t-il relevé, avant d'ajouter qu'un deuxième navire turc de forages allait rejoindre, dans les prochains jours, la région afin d'accélérer les activités de recherches d'hydrocarbures.

AA


Tags: Turquie   Syrie