L'Arabie Saoudite prévoit d'expulser 250 musulmans Rohingyas vers le Bangladesh

  21 Janvier 2019    Lu: 374
L

L'Arabie Saoudite serait entrain de planifier l'expulsion de 250 musulmans Rohingyas vers le Bangladesh.

Selon des informations diffusées sur la chaîne Al Jazeera, basée au Qatar, le coordinateur de campagne au sein de la Coalition Libre des Rohingyas, Nay San Lwin, a indiqué que l'Arabie Saoudite planifie l'expulsion de 250 hommes musulmans Rohingyas vers le Bangladesh.

Nay a tenu à souligner qu'une grande majorité des musulmans Rohingyas présents en Arabie Saoudite disposent d'un permis de séjour, notant en outre, que les musulmans Rohingyas présents dans le centre de détention al-Shumaisi, dans la ville saoudienne Djeddah, sont traités comme des inculpés.

Il a ensuite averti que l'expulsion de ces personnes vers le Bangladesh pourrait conduire à leurs mises en détention et a appelé les autorités saoudiennes à abandonner ce plan.

Par ailleurs, Nay a partagé, dimanche, une vidéo dans laquelle on voyait les images de musulmans Rohingyas qui se préparaient afin d'être emmener à l'aéroport de Djeddah.

L'Arabie Saoudite ne donne pas de permis de séjour aux musulmans Rohingyas qui sont arrivés dans le pays après l'année 2011. Le coordinateur de campagne pour la Coalition Libre des Rohingyas, a indiqué que de nombreuses organisations des droits de l'homme appellent les autorités saoudiennes, depuis deux ans, à agir concernant la question des permis de séjour.

- Purge ethnique des musulmans Rohingyas. 

Selon les données des Nations Unies (ONU), le nombre des Rohingyas se réfugiant au Bangladesh a atteint 725 mille depuis le 25 août 2017. Les institutions internationales des droits de l'Homme ont démontré que des villages entiers ont été détruits.

Le Bangladesh avait décidé de ne plus appliquer l'accord convenu avec le Myanmar pour le retour des Rohingyas.

L'ONU et les organisations des droits de l'Homme qualifient de «purge ethnique» ou de «génocide», les actes visant les Rohingyas.

Les organisations des droits de l'Homme estiment que le retour des musulmans de Rohingyas en Birmanie, sans l'instauration des conditions de sécurité nécessaire, pourraient conduire à une nouvelle campagne de purge ethnique.

AA


Tags: Rohingyas