Les catastrophes climatiques en tête des préoccupations à Davos

  16 Janvier 2019    Lu: 316
Les catastrophes climatiques en tête des préoccupations à Davos

Les risques de catastrophes liées au changement climatique figurent en tête des préoccupations des décideurs internationaux à une semaine du Forum économique mondial (WEF) de Davos, selon une étude des organisateurs.

Le WEF a publié mercredi une étude basée sur une enquête auprès d'un millier d'experts - dirigeants d'entreprises, personnalités politiques, représentants de la société civile et universitaires.

Après le retrait américain de l'accord de Paris sur le climat décidé par le président Donald Trump, les personnalités sondées par le WEF se font l'écho des inquiétudes sur la capacité de la communauté internationale à réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique.

Inondations et feux de forêts

Le WEF pointe du doigt les risques d'inondations catastrophiques dans de vastes agglomérations d'Asie, d'Europe ou d'Amérique du Nord potentiellement menacées par la montée des océans. Septante-hui millions de citadins sont concernés pour la seule Chine, selon le rapport qui s'appuie sur une étude de la Banque mondiale.

L'année 2018 a déjà été marquée par des feux de forêt historiques, des inondations dévastatrices et une hausse des émissions de gaz à effet de serre, a relevé Alison Martin, directrice des risques de Zurich Insurance, citée dans le rapport.

Regards tournés vers Bolsonaro

"Les risques environnementaux dominent une fois de plus la liste des inquiétudes. L'angoisse règne aussi quant au risque d'échec des réponses politiques apportées", a-t-elle constaté.

Les défenseurs de l'environnement auront les yeux braqués sur le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro. Celui-ci est sceptique quant à la responsabilité des émissions de gaz à effet de serre dans le changement climatique, à l'instar de Donald Trump qui a annulé sa venue dans les Grisons en plein blocage budgétaire aux Etats-Unis.

Règles internationales affaiblies

Par ailleurs, les experts joints par le WEF évoquent les vols informatiques de données et la cybersécurité comme une de leurs grandes préoccupations. Ils pointent aussi les risques que fait peser sur l'économie mondiale la dégradation des relations internationales.

Près de 90% des personnes interrogées dans cette étude conduite en septembre et octobre s'attendent à ce que les règles internationales soient affaiblies à l'avenir - au moment où Donald Trump continue de défier l'architecture commerciale planétaire mise sur pied depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.

Evoquant un "ralentissement" économique induit par les récentes mesures protectionnistes, le président du WEF, Børge Brende, juge que la situation exige "une action coordonnée et concertée pour soutenir la croissance et se confronter aux graves menaces qui pèsent sur le monde", plutôt que le repli sur soi.

Swiss info


Tags: Davos