La Russie prête à travailler pour "sauver" le traité nucléaire INF, selon Lavrov

  16 Janvier 2019    Lu: 789
 La Russie prête à travailler pour "sauver" le traité nucléaire INF, selon Lavrov

La Russie est prête à travailler "pour sauver" le traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF), dont Washington a menacé de se retirer, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov."Nous sommes comme toujours prêts à travailler pour sauver le traité", a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse annuelle, appelant les pays européens à soutenir Moscou dans ces négociations.

"J'espère que les pays européens, qui ont peut-être plus d'intérêts la-dedans que n'importe qui d'autres, vont aussi mettre leurs forces pour ne pas coller à la position américaine (...) et vont essayer de pousser Washington à avoir une position plus responsable", a déclaré le chef de la diplomatie russe.

Des diplomates russes et américains ont mené mardi à Genève des discussions sur le traité INF, sans parvenir à un terrain d'entente. Washington accuse Moscou de violer ce traité datant de la Guerre froide et a adressé le 4 décembre un ultimatum de 60 jours à la Russie pour se conformer à ces obligations.

A l'issue de la réunion de Genève, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a accusé les Etats-Unis d'être "complètement" responsables d'une éventuelle rupture du traité, ajoutant que la Russie a fait des propositions pour sortir de l'impasse.

"Nous avons profité des consultations pour proposer à la partie américaine une série de mesures concrètes sur les fusées 9M729 qui, selon nous, permettraient d'écarter tout suspicion sur la non-conformité à ce traité", a déclaré M. Riabkov, cité dans la presse russe.


Tags: Russie   nucléaireINF