Affaire Mehman Huseynov : Bakou commente les déclarations de la France

  10 Janvier 2019    Lu: 1007
Affaire Mehman Huseynov : Bakou commente les déclarations de la France

« Au lieu de commenter le problème du blogueur azerbaïdjanais Mehman Huseynov, Paris ferait mieux de commenter la violence contre les manifestants en France »

C’est ce qu’a déclaré la porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères Leyla Abdullayeva, jeudi 10 janvier, tout en commentant la déclaration du ministère français des Affaires étrangères sur Mehman Huseynov et la lettre à ce sujet envoyée par le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias, Harlem Désir, au ministre des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan, Elmar Mammadyarov.

Abdullayeva a noté qu’il est ridicule que la partie française commente le problème de Mehman Huseynov à un moment où le pays lui-même est engloutie par les manifestations des « gilets jaunes ».

«Des canons à eau, des matraques et d'autres moyens de violence sont utilisés contre les manifestants dans ce pays et plus de 4 500 manifestants ont été arrêtés», a-t-elle déclaré. « L'Azerbaïdjan espère que les charges retenues contre les manifestants arrêtés en France seront abandonnées et qu'ils seront bientôt libérés ».

Elle a noté que la France occupait depuis longtemps une position pro-arménienne, ce qui peut être perçu comme une pression exercée sur l'Azerbaïdjan.

« Harlem Désir, qui a exercé les fonctions de secrétaire d'État du ministère des Affaires étrangères et avait surveillé le conflit arméno-azerbaïdjanais, était connu en Azerbaïdjan comme une personne occupant un poste pro-arménie » a ajouté Mme Abdullayeva.

«Apparemment, Désir, ayant oublié le principe d’impartialité, a préféré prendre la parole pour représenter la position de son pays. Nous pouvons donc lui recommander d'évaluer la violence à laquelle les manifestants sont confrontés dans son pays. Tout le monde voit ce qui se passe dans le monde. Tout cela est une manifestation de deux poids deux mesures contre l’Azerbaïdjan » selon la porte-parole du MAE.

Azvision.az


Tags: MAE   France   Mehman-Huseynov