Un chef-d’œuvre du 17ème siècle détruit par le chat d’un historien d’art au Royaume-Uni

  10 Janvier 2019    Lu: 517
Un chef-d’œuvre du 17ème siècle détruit par le chat d’un historien d’art au Royaume-Uni

Une peinture rare de John Michael Wright a été détruite par le chat de Bendor Grosvenor, historien d’art. Il était en train de terminer les travaux de restauration du portrait lorsque son chat a sauté sur la peinture, y laissant des trous.

Bendor Grosvenor, historien d'art, était sur le point de terminer la restauration d'une peinture de John Michael Wright datant du 17 siècle lorsque son chat a bondi sur l'œuvre, l'endommageant.

Selon The Telegraph, Bendor Grosvenor a acheté ce portrait rare pour 5.250 livres. Il avait réalisé un travail méticuleux de restauration que son chat Padme ne semble pas avoir pris en considération. Alors que l'historien d'art était en train de contempler le résultat, l'animal a bondi sur le portrait et y a laissé des trous.

Même si le portrait n'est que partiellement dégradé, sa remise en état coûterait la même somme que celle investie à l'origine.

«Wright est un de mes artistes préférés et j'ai acheté cette peinture car elle était en très bon état avec une couche de vernis originale et dont les détails merveilleux étaient intacts».

«Actuellement, l'œuvre est dans un mauvais état car mon chat a atterri sur les vêtements du protagoniste et par chance non sur le visage».

Bendor Grosvenor a ajouté que «Padme n'était pas passionné de John Michael Wright et il ne regrette rien».

Bendor Grosvenor a retrouvé beaucoup d'objets d'art dans sa carrière, y compris un chef-d'oeuvre de Pierre Paul Rubens, portrait original du duc de Buckingham, George Villiers, perdu il y a 400 ans.

Sputnik


Tags: Royaume-Uni   chef-d’œuvre   chat