Contre-réponse d’Ankara à Erevan: D'abord, le Karabakh!

  26 Décembre 2018    Lu: 808
  Contre-réponse d’Ankara à Erevan:   D

« Les nouvelles autorités arméniennes se déclarent prêtes à négocier avec Ankara et à ouvrir leurs frontières avec la Turquie sans conditions préalables. Mais notre condition préalable est claire pour tout le monde »

C’est ce qu’a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, tout en répondant à la question « Les relations avec l'Arménie seront-elles réglées en 2019?, qui lui a été posée lors d'une conférence de presse ce mercredi.

« Les nouvelles autorités arméniennes se déclarent être prêtes à négocier avec nous sans conditions préalables, mais notre condition est claire. Alors, pensent-elles vraiment que nous ferons un pas sans prendre en compte la sensibilité de l'Azerbaïdjan? Il est important de prendre des mesures simultanément avec l'Azerbaïdjan et la Turquie pour le règlement de nos relations avec l'Arménie et les problèmes actuels. Tout d'abord, il est nécessaire de résoudre le problème du Haut-Karabakh et des territoires occupés. Si l’Arménie ne veut pas vivre isolée pour toujours, alors elle devrait résoudre ces problèmes » a affirmé Cavusoglu.

Azvision.az


Tags: Turquie   Azerbaïdjan   Erevan   Karabakh