L'Australie met en garde ses citoyens avant une décision sur Jérusalem

  14 Décembre 2018    Lu: 487
L

Le gouvernement australien, qui se prépare à reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, a appelé vendredi à la vigilance ses citoyens voyageant dans le pays voisin d'Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde, par crainte de représailles.

"Des manifestations ont eu lieu ces dernières semaines autour de l'ambassade d'Australie à Jakarta et du consulat général d'Australie à Surabaya", la deuxième ville d'Indonésie, a prévenu le ministère des Affaires étrangères dans un avis public. "Elles risquent de se poursuivre. Faites preuve de la plus grande prudence", a-t-il insisté.

Le Premier ministre Scott Morrison va vraisemblablement annoncer samedi la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël, suivant l'exemple du président américain Donald Trump, ont indiqué à l'AFP des responsables australiens, tout en précisant que le projet pouvait encore être modifié.

Jérusalem est revendiquée à la fois par les Israéliens et les Palestiniens et la plupart des pays étrangers ont évité d'y loger leur représentation. M. Trump a néanmoins reconnu la ville comme capitale d'Israël le 6 décembre 2017, avant d'y transférer en mai l'ambassade des Etats-Unis depuius Tel-Aviv.

La cérémonie avait coïncidé avec un bain de sang dans la bande de Gaza, théâtre de violents affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens le long de la barrière frontalière. Au moins 62 Palestiniens ont été tués ce jour-là par des tirs israéliens.

M. Morrison devrait cependant s'abstenir de déplacer l'ambassade d'Australie à Jérusalem, devant les implications en termes de coût et de sécurité.

Le chef du gouvernement australien, qui redoute un revers électoral l'an prochain, espère séduire l'électorat juif et chrétien conservateur et s'attirer les bonnes grâces de la Maison Blanche.

Cette décision risque cependant d'alimenter les tensions. Si elle se confirme, le gouvernement palestinien appellera les pays arabes et musulmans à "retirer leurs ambassadeurs" et à "prendre des mesures de boycott économique", a averti l'ambassadeur palestinien en Australie, Izzat Abdulhadi, interrogé par l'AFP.

Le gouvernement indonésien avait déjà exprimé sa colère plus tôt cette année, suspendant un vaste projet d'accord commercial entre les deux pays.


Tags: Australie   Jérusalem