Baisse de la production alimentaire de la Corée du Nord en 2018

  13 Décembre 2018    Lu: 427
Baisse de la production alimentaire de la Corée du Nord en 2018

La production alimentaire a baissé cette année en Corée du Nord et le régime de Pyongyang va devoir relever ses importations l'an prochain, selon un rapport trimestriel de l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Le riz et le maïs sont les principales céréales consommées dans la péninsule, mais la récolte de riz devrait ressortir inférieure à la moyenne à cause de pluies irrégulières et d'un faible volume d'irrigation, selon le rapport Perspectives de récolte et situation alimentaire publiées de décembre. La récolte de maïs a aussi souffert d'une météo défavorable, note l'organisation.

Le pays va ainsi devoir importer quelque 641.000 tonnes de nourriture l'année prochaine, contre 458.000 cette année. La Corée du Nord a reçu cette année 66.000 tonnes d'aide alimentaire et a acheté 390.000 tonnes sur les marchés étrangers. "L'insécurité alimentaire demeure un problème majeur et les conditions ont été aggravées par les récoltes 2018 inférieures à la moyenne", estime la FAO. La production agricole est régulièrement insuffisante par rapport aux besoins en Corée du Nord, où les terres arables manquent et le matériel est obsolète. Le pays a été touché par plusieurs famines ces dernières années, faisant des centaines de milliers de victimes, voire des millions, au milieu des années 1990.

L'agence onusienne estime que 10,3 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire dans un pays qui compte près de 25 millions d'habitants. Mais les financements se sont taris dans le contexte de tensions géopolitiques lié au programme d'armement nucléaire de Pyongyang. Le directeur du programme alimentaire mondial, David Beasley, avait jugé en mai que la population de Corée du Nord souffrait de malnutrition, mais pas à aussi grande échelle que durant les famines des années 1990.


Tags: CoréeduNord