La communauté azerbaïdjanaise du Karabakh a condamné la visite de Sahakian en France

  15 Novembre 2018    Lu: 842
La communauté azerbaïdjanaise du Karabakh a condamné la visite de Sahakian en France

L’Union publique de la « Communauté azerbaïdjanaise de la région de Haut-Karabakh de la République d’Azerbaïdjan » a publié une déclaration sur la visite illégale de Bako Sahakian, « chef » du soi-disant régime établi dans les territoires azerbaïdjanais occupés, en France.

La déclaration de l'Union publique se lit comme suit:

- La communauté azerbaïdjanaise du Haut-Karabakh condamne fermement la visite de Bako Sahakian, qui se présente en tant que représentant du régime illégal créé par les forces armées arméniennes dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan, en France et exprime son colère.

Malgré qu’il est au contraire aux engagements de la France, en tant que coprésident du Groupe de Minsk de l'OSCE, aucune mesure n'est prise pour empêcher cette visite. L'attitude passive du gouvernement français à de tels actes illégaux répétés à plusieurs reprises et l'absence de mesures efficaces sont inacceptables.

Alors que les ressortissants d'Ossétie du Sud, d'Abkhazie, de Crimée et de Transnistrie ne sont pas autorisés à entrer en France, les représentants du soi-disant régime créé dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan, sont accueillis avec une sympathie particulière. Le gouvernement français, bien conscient du fait que la communauté azerbaïdjanaise de la région du Haut-Karabakh, en Azerbaïdjan, a été soumis à un nettoyage ethnique et ses droits fondamentaux ont été violés, il permet à la mise en œuvre de telles mesures unilatérales et séparatistes, et viole les principes des droits de l'homme et de l'égalité.

Alors que les citoyens azerbaïdjanais rencontrent des difficultés pour obtenir un visa de l'ambassade de France et font face à des tergiversations bureaucratiques, Bako Saakyan, un criminel de guerre, viole les exigences de visa Schengen avec des documents frauduleux et pénètre sur le territoire français. La réalisation de la visite illégale empêche le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh par voie de négociation et sert également à promouvoir le soi-disant régime établi dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan. Enfin, la partie française doit comprendre que de telles actions biaisées portent gravement atteinte à la réputation de la France dans la communauté azerbaïdjanaise du Haut-Karabakh et en général à l'opinion publique azerbaïdjanaise ».

Azvision.az


Tags: Sahakian   Karabakh   France