Déclaration des Yézides: « Une politique nationale d'oppression est menée dans notre pays »

  15 Novembre 2018    Lu: 585
Déclaration des Yézides: « Une politique nationale d

Les Kurdes yézidis vivant en Arménie ont déclaré que comme dans le règne de Sarkissian, le gouvernement actuel de Pachinian poursuit également une politique de cruauté nationale à l'encontre du peuple yézide.

Les Yézidis ont fait une déclaration, en protestant contre la politique du gouvernement de Pachinian à l'encontre des minorités ethniques, a rapporté l'Azvision citant Ordu.az. La déclaration indique également l'emplacement et les activités du bureau du PKK dans la province de Aragatsotn, en Arménie.

« Après le changement de pouvoir dans la révolution de velours, des milliers de personnes ont été nommées à des postes dans différentes colonies. En Arménie, selon la majorité, des Yézidis viennent après les Arméniens. Cependant, aucun Yézide n'a été nommé à aucun poste. Il y a beaucoup de jeunes yézidis éduqués, mais ces gens-là quittent l'Arménie.

Les Yézidis ont une unité nationale dirigée par Aziz Tamoyan. Les autorités ne l'ont jamais rencontré ou n’ont organisé aucune réception. Depuis 1988, Aziz Tamoyan a formé un groupe militaire du nom de Jangir Aga avec le soutien du professeur de l'Université d'État d'Erevan Garnik Asatryan et 500 volontaires yézidis, dirigés par Aziz Tamoyan, ont participé au Front Yeraskh, comme dans le Karabakh. Les Yézidis ont subi plus de 40 pertes. L'un d'entre eux est Kerem Sloyan, décédé dans les guerres d'avril.

Une équipe spéciale, dirigée par Tamoyan, a également participé activement au processus de récupération après le séisme  de Spitak. Mais aucun d'entre eux n'est apprécié par les autorités. Comme par le passé, le gouvernement actuel mène une politique de cruauté nationale à l'encontre du peuple yézide.

Par exemple, une famille kurde vit en Arménie: des enfants apprennent la langue, l’histoire et la religion kurdes dans 5 villages de la province d’Aragatsotn. Cependant, les nationalités des enfants yézidis sont écrits comme « Yezidis » dans leurs actes de naissance.

Il existe un bureau du Parti des travailleurs du Kurdistan (organisation terroriste PKK), ayants des travailleurs kurdes dans le village de Rya Taza de cette province. Ils sont résidents de la Turquie. Ils campent constamment dans les villages yézidis et disent que les Yézidis sont des Kurdes. L'unité nationale yézidie a envoyé des centaines de lettres au gouvernement arménien. Les problèmes ne sont pas résolus. Dans le même temps, il convient de garder à l'esprit que le Parti des travailleurs du Kurdistan est connu dans le monde entier en tant que parti terroriste. Il est intéressant de noter que les autorités anciennes et actuelles ignorent la discrimination à l’égard de la communauté yézide. Par exemple, ils ne prennent pas en compte la communauté yézide lors des élections.

Un Kurde en Arménie est élu membre du parlement. Les Yézidis ne sont pas pris pas en considération. En un mot, le gouvernement ne compte pas sur l'unité nationale des Yézides. En Arménie, les minorités nationales constituent 2%. Il n'existe aucun autre pays dans le monde. Pas trop tard, laissons les Yézidis choisir leur candidat. Si cela continue, il donnera une impulsion au déplacement à partir de l'Arménie. Il y a un mois, la nomination de Khidir Hacoyan et du chef religieux Bro Hassanyan avait été proposée par l'unité nationale des Yézidis. Un mois plus tard, le 7 novembre, ils ont également demandé la présentation de documents personnels concernant les candidats présentés au bureau du parti « Contrat civil » à Erevan. Le 9 novembre, cependant, ils ont dit que les listes avaient déjà été rédigés et il est tard.

Nous demandons au Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, d’exiger personnellement les listes et de déterminer la réalité. Alors que les noms des candidats de la communauté yézide ont été présentés en premier, ils disent que c'est trop tard. Nous exigeons que les noms de quatre candidats notés soient déclarés invalides. Sinon, nous ne reconnaîtrons pas le candidat proposé pour les Yézidis. Ces dernières années, les anciens noms des villages arméniens ont également été modifiés, notamment le village d'Amo dans la province de Kotayk a été appelé Zovuni. Nous le répétons encore une fois, personne n’a le droit de décider en notre nom ».

Les requérants:

Bro Hassanian (chef spirituel)
Khudoyan Mako
Sloyan Kerem
Sloyan Khidr
Ajamyan Tcholo
Ajamyan Valod
Assoyan Gogo
Ase Aliyan
Surik Avdalian

Azvision.az


Tags: yézidis   Arménie