La chaîne Euronews diffuse un reportage sur le 5e Conférence internationale de théâtre de Bakou

  14 Novembre 2018    Lu: 323
La chaîne Euronews diffuse un reportage sur le 5e Conférence internationale de théâtre de Bakou

La chaîne de télévision Euronews a diffusé un reportage sur le 5e Conférence internationale de théâtre de Bakou.

L’Azvision présente le texte intégral du reportage.

«Bakou met le théâtre sur le devant de la scène. La capitale de l'Azerbaïdjan vient d'accueillir la cinquième édition d'une conférence internationale dédiée à cette forme d'art dont le thème était : « Philosophie du théâtre au XXIe siècle : le concept d'existence».

Plus de 130 spécialistes venus de quarante pays ont échangé lors de conférences, master class, ateliers et sessions de formation.

Grigory Zaslavsky dirige l'Institut russe des arts du théâtre (GITIS). «Dans notre école, nous formons des comédiens et des metteurs en scène qui feront le théâtre de demain», souligne-t-il avant d'ajouter : «Nous avons créé un laboratoire rattaché à l'école d'un théâtre de Moscou et un jour, un important mécène est venu rencontrer les comédiens et leur a demandé : 'Comment voyez-vous l'avenir du théâtre ?' Et alors que ces jeunes sont exposés aux nouvelles technologies, ils lui ont répondu que c'est la personnalité du comédien qui sera toujours au cœur de la création théâtrale», fait-il remarquer.

Dialogue national et international

D'après les organisateurs de l'événement, le théâtre a un rôle à jouer - tout comme la culture au sens large - dans le dialogue entre citoyens, catégories sociales et peuples. Il l'a d'ailleurs prouvé lors du deuxième Festival international de théâtre intitulé MAP qui s'est ouvert à l'issue de la conférence.

Au programme : des représentations théâtrales et lyriques, de la danse contemporaine et des performances expérimentales de compagnies internationales. Le jeune public n'était pas en reste avec des spectacles de marionnettes.

Katarina Klancnik Kocutar vient de Slovénie, elle est la représentante de l'Union internationale de la marionnette UNIMA : «Le théâtre de marionnettes est vraiment important pour les jeunes enfants parce qu'ils découvrent l'art de cette manière», affirme-t-elle avant d'ajouter : «Ensuite, ils deviennent plus avisés en tant que spectateurs de théâtre, auditeurs, lecteurs, observateurs de l'art, de l'art visuel, etc».

Marionnettes et baroque

Le spectacle «NOONE's LAND» a été présenté par la compagnie «Merlin Puppet Theater». Une créature solitaire et éternelle vit coincée dans un environnement qu'elle n'a pas choisi. Un jour, elle découvre le monde autour d'elle et déçue, elle décide de le rendre meilleur. Cette compagnie fondée en Grèce et aujourd'hui installée à Berlin tourne dans le monde entier.

Autre temps fort de ce festival qui s'est tenu à Bakou : "Aria" présentée par «No Gravity», une compagnie italienne multidisciplinaire. Son directeur et chorégraphe Emiliano Pellisari revisite la Renaissance et le théâtre baroque.

La musique de Monteverdi et de Vivaldi sert toutes les extravagances : les chorégraphies interprétées par des personnages aux corps entremêlés empruntent à la danse contemporaine et au cirque. On dirait qu'ils flottent dans l'espace ou dans un monde magique».

Avec Azertac


Tags: Euronews   Bakou