Le MAE azerbaïdjanais a répondu à Nikol Pashinian

  12 Novembre 2018    Lu: 300
Le MAE azerbaïdjanais a répondu à Nikol Pashinian

«Nous espérons que le Premier ministre arménien par intérim Nikol Pashinian comprend que son discours au Forum de Paris sur la Paix contredit la politique étrangère de l'Arménie», a déclaré la porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires Etrangères, Leyla Abdullayeva, à AzVision.

La République d'Arménie a violé les principes fondamentaux du droit international, en particulier le principe de non-recours à la force, a occupé les territoires de l'Azerbaïdjan et a privé de centaines de milliers d'Azerbaïdjanais résidant historiquement au Haut-Karabakh de leur droit fondamental - le droit de vivre sur leurs terres natales. 

L'exercice du droit à l'autodétermination signifie-t-il la réalisation d'un nettoyage ethnique à l'égard d'autres groupes ethniques vivant dans la même région? La suprématie du droit international signifie-t-elle une occupation militaire des territoires? Les mêmes principes fondamentaux que M. Pashinian mentionne dans sa déclaration répondent clairement aux questions ci-dessus; il suffit simplement de lire la Charte des Nations Unies et l’Acte final de Helsinki. Pour ceux qui ne veulent pas lire ou ne veulent pas comprendre ce qui est écrit, nous citerons: «Les États respecteront l'égalité des droits des peuples et leur droit à l'autodétermination, en agissant à tout moment en conformité avec les buts et les principes de la Charte des Nations Unies et des normes pertinentes du droit international, y compris celles relatives à l'intégrité territoriale des États»  », a-t-elle déclaré.

Leyla Abdullayeva a rappelé que le ministre des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan, Elmar Mammadyarov, avait participé au Forum de Paris sur la Paix et avait présenté un livre intitulé «Les vérités du Karabakh» à la bibliothèque de la paix, établie au sein du forum.

Azvision.az


Tags: Pashinian   MAE