Washington autorise l'Irak à continuer d'acheter du gaz iranien

  10 Novembre 2018    Lu: 223
Washington autorise l

L'Iran pourra continuer à importer du gaz naturel et des produits énergétiques iraniens pendant une période de 45 jours, malgré l'instauration par Washington de nouvelles sanctions contre l'Iran le 5 novembre, a déclaré l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad.

"Les Etats-Unis ont accordé à l'Irak une exemption temporaire pour 45 jours", explique l'ambassade dans une vidéo postée cette semaine sur les réseaux sociaux, ajoutant que ce laps de temps doit permettre à Bagdad "de commencer à prendre des mesures pour assurer son indépendance énergétique".

Des responsables de la banque centrale irakienne avaient averti dès le mois d'août que l'économie nationale était tellement liée à l'Iran que Bagdad réclamerait des exemptions à Washington.

La dérogation accordée par les autorités américaines est conditionnée au fait que l'Iran ne payera pas l'Iran en dollars.

Washington a déjà accordé une exemption à la Chine, l'Inde, la Corée du Sud, le Japon, l'Italie, la Grèce, Taïwan et la Turquie, qui pourront continuer à importer du brut iranien pendant 180 jours.

L'administration de Donald Trump a réintroduit le 5 novembre des sanctions contre les secteurs du pétrole, des banques et des transports iraniens qui avaient été levées après l'accord de juillet 2015 limitant les activités nucléaires de la République islamique.

Outre le pétrole, ces sanctions concernent 50 banques et leurs filiales, plus de 200 individus et navires dans le secteur du transport maritime, ainsi que la compagnie aérienne nationale, Iran Air, et plus de 65 de ses appareils.

Le président iranien Hassan Rohani a estimé samedi que les nouvelles sanctions imposées par les Etats-Unis n'avaient eu aucun effet sur l'économie de la République islamique en raison des précédentes mesures de rétorsion imposées par Washington.


Tags: Etats-Unis   Iran   gaz   Irak