Le négationniste Robert Faurisson est mort

  22 Octobre 2018    Lu: 760
Le négationniste Robert Faurisson est mort

Le négationniste Robert Faurisson est mort dimanche à Vichy (Allier) à l'âge de 89 ans, indiquent sa famille et le site PHDN. Cet ancien maître de conférences à l'université Lyon II avait été condamné à plusieurs reprises pour contestation de crime contre l'humanité.

Le site PHDN mentionne : "Il avait construit sa notoriété sur la négation de la réalité du génocide des Juifs, par des mensonges, des falsifications et l'ignorance totale du corpus documentaire sur l'extermination des Juifs."

"Robert Faurisson revenait d'Angleterre quand il s'est écroulé dans son couloir dans sa maison de Vichy", a déclaré à l'AFP Yvonne Schleiter, sa soeur. Son éditeur Akribeia a également confirmé à l'AFP le décès de l'universitaire plusieurs fois condamné pour ses thèses.

Il a "rendu un grand service involontairement" en permettant que la Shoah soit "l'un des évènements les mieux connus du monde", a réagi Serge Klarsfeld après l'annonce de sa mort. "Il était un des pionniers du négationnisme. Ce qu'il écrivait était pour moi répulsif, agaçant, douloureux", a déclaré à l'AFP l'historien de la déportation.

"Les négationnistes ont rendu un grand service involontairement: ils ont fait comprendre au monde juif et au monde scientifique qu'il fallait un grand travail universitaire à travers le monde occidental pour pouvoir écrire chaque page de la Shoah d'une façon très précise", a ajouté le président de l'association des Fils et filles des déportés juifs de France.


Tags: