Est de la RDC : 12 Civils et 1 soldat tués par des rebelles à Beni

  21 Octobre 2018    Lu: 383
Est de la RDC : 12 Civils et 1 soldat tués par des rebelles à Beni

Douze 12 civils et un soldat ont été tués, samedi soir, dans une attaque attribuée aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), à Beni dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), ont rapporté les autorités locales et la société civile. 

Samedi vers 18h GMT, l'armée s'est affrontée aux rebelles ADF dans le nord-est de la ville de Beni, attaqué par les rebelles armés de fusils d'assaut et d'armes blanches, a rapporté le capitaine Mak Hazukay, porte-parole de l'armée dans la région. 

Les assaillants ont tué à la machette ou par balles 12 civils et un vaillant soldat", a déclaré à Anadolu Alois Mbwarara, maire de la commune de Rwenzori, porte d'entré des rebelles dans la ville de Beni. 

Les rebelles qui "portaient la même tenue que des soldats loyalistes" ont "contourné le principal front et se sont attaqués aux civils en cascade", a ajouté l'autorité, affirmant que "plusieurs autres personnes ont été enlevées" par les assaillants. 

Dans la matinée, des centaines d'habitants, essentiellement des jeunes en colère ont manifesté dans les rues de la ville pour dénoncer ces nouvelles tueries, près d'un mois après celles du 22 septembre. 

Une vingtaine de civils avaient été tués par les rebelles lors des combats avec l'armée. Jusqu'à midi, des corps de victimes jonchaient le sol dans la commune de Rwenzori, a témoigné un habitant. 

Tirs à balles réelles ou gaz lacrymogènes, la police a dispersé cette manifestation de colère "pour ne pas donner une occasion aux assaillants d'entrer en ville", a indiqué le colonel Safari Kazingufu, joint au téléphone, à Anadolu. 

Rebelles ougandais retranchés dans l'est de la RDC depuis 1995, les ADF sont tenus pour responsables du massacre d'un millier de civils dans la région de Beni depuis le 2 octobre 2014 et de la mort de 15 Casques bleus tanzaniens en décembre 2017. 

Leila Zerrougui, chef de la mission onusienne en RDC (MONUSCO) a évoqué mardi dernier, la possibilité pour la mission de négocier avec les ADF pour "libérer les otages" et "déposer les armes", sans une quelconque revendication politique.


Tags: RDC