L'Allemagne et les Etats-Unis soutiennent-ils l'Azerbaïdjan dans la question du Karabakh? - OFFICIEL

  11 Octobre 2018    Lu: 863
L

Le gouvernement de la République fédérale d'Allemagne, dans sa réponse à la question posée par le Bundestag allemand, indique clairement qu'il considère le Haut-Karabakh et sept régions environnantes sous le contrôle des forces armées arméniennes comme une partie inaliénable de l'Azerbaïdjan et le gouvernement de la République fédérale de l'Allemagne ne reconnaît pas la soi-disant « république du Haut-Karabakh ».

Pour rappel, la chancelière allemande Angela Merkel a exprimé la même position lors de sa visite en Azerbaïdjan et a souligné qu'elle soutenait les efforts visant à la résolution du conflit arméno-azerbaïdjanais sur la base des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Azvision.az rapporte citant le ministère des Affaires étrangères d'Azerbaïdjan, cette position a été exprimée également par George Kent, nouveau sous-secrétaire d’Etat adjoint américain pour l’Europe et l’Eurasie.

« En outre, M. George Kent, nouveau sous-secrétaire d’Etat adjoint américain pour l’Europe et l’Eurasie, a réaffirmé la position du département d'État sur la résolution du conflit au cours de sa visite à Bakou, en déclarant que la position des États-Unis était fondée sur les quatre résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies ».

« Ces deux déclarations constituent une preuve supplémentaire de l'appui de la communauté internationale à la position sur le règlement du conflit sur la base des normes et principes du droit international, dans le cadre de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan, comme l'a exprimé le président de la République de Azerbaïdjan Ilham Aliyev dans son discours à la récente réunion du Conseil des ministres.

Cette dernière position claire de la communauté internationale est un message fort aux dirigeants arméniens pour qu'ils reviennent aux pourparlers axés sur les résultats et lancent des négociations substantielles sur le règlement pacifique le plus précoce du conflit et le retrait le plus rapide des troupes des territoires azerbaïdjanais occupés. Comme les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE l'ont maintes fois déclaré, le statu quo est inacceptable et insoutenable » a souligné le ministère des Affaires étrangères.

AzVision.az


Tags: Etats-Unis   Allemagne   Azerbaïdjan   Karabakh