Cavusoglu: "La Russie va prendre des dispositions pour qu'Idleb ne soit pas attaquée"

  18 Septembre 2018    Lu: 353
Cavusoglu: "La Russie va prendre des dispositions pour qu

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a assuré que la Russie prendra les dispositions nécessaires pour faire respecter, par le régime syrien, l’accord de Sotchi sur Idleb, conclu lundi par les présidents turc, Recep Tayyip Erdogan, et russe, Vladimir Poutine, prévoyant la mise en place d’une zone démilitarisée entre les forces du régime et les opposants à Idleb.

Le Chef de la diplomatie turque a donné, mardi, de nouveaux détails sur le contenu de l’accord Erdogan-Poutine sur Idleb, en marge d’une conférence de presse avec son homologue jordanien, Ayman Safadi, en visite à Ankara pour une réunion interministérielle Turquie-Jordanie.

Cavusoglu a particulièrement été interrogé par les journalistes au sujet de l’accord sur Idleb conclu la veille à Sotchi en Russie.

Ainsi, le ministre turc a fait savoir que dans le cadre de l'accord de Sotchi, les frontières d'Idleb vont être protégées, que le statut de la zone ne va pas changer et que chacune des parties gardera sa position.

Mais de préciser : "Une zone de 15-20 km va être débarrassée des armes lourdes. Les civils vont rester, seuls les groupes terroristes vont être chassés. La zone démilitarisée] va être débarrassée des terroristes. La population et l'opposition modérée vont rester. Un cessez-le-feu sera établi", a-t-il expliqué.

"Les soldats turcs et russes vont réaliser des patrouilles conjointes dans cette zone. Cela signifie biensûr que nous devrons renforcer le nombre de nos troupes présentes à Idleb", a-t-il continué.

Mevlut Cavusoglu a également indiqué que Moscou s’est engagé à s’assurer qu’aucune attaque du régime ne cible la région d’Idleb.

"La Russie va prendre des dispositions pour qu'Idleb ne soit pas attaquée et que le régime n'y entre pas", a-t-il affirmé.

Et de continuer :

"A partir du 15 octobre, les armes lourdes vont être retirées de la zone démilitarisée."

Par ailleurs, le ministre turc a fait savoir que les autoroutes M4 et M5 [en Syrie], essentielles pour le commerce, vont rouvrir avant la fin de l'année.

"Ceci est très important pour le peuple syrien. Il est essentiel que les marchandises produites dans cette région puissent aller dans les autres régions et l’inverse", a-t-il dit.

Pour conclure, Le chef de la diplomatie turque a estimé que cet accord rend plus facile les pourparlers pour une solution politique en Syrie, rappelant que l’objectif suivant est de constituer le comité qui devra travailler sur la future constitution du pays.

AA


Tags: Cavusoglu   Idleb