Cinq morts après un match de football en Angola

  17 Septembre 2018    Lu: 576
Cinq morts après un match de football en Angola

Cinq personnes, dont deux enfants, sont mortes asphyxiées lors d'une bousculade à l'issue d'un match de la Ligue des champions de la Confédération africaine de football (CAF) samedi à Luanda, ont annoncé les autorités angolaises.

L'incident s'est produit samedi à l'extérieur du stade du 11 novembre à Luanda et "a provoqué la mort par asphyxie de cinq supporteurs et fait sept blessés à la fin du match" entre le CD Primeiro de Agosto (Angola) et le TP Mazembe (République démocratique du Congo), selon un communiqué du ministère des Sports.

Parmi les personnes décédées figurent deux enfants de 10 et 12 ans, selon le ministère. Les sept blessés sont hors de danger. 

Le drame s'est produit lorsque le public a quitté le stade, dont les tribunes (50.000 sièges) étaient quasiment pleines.

"Je suis un fan du Primeiro de Agosto. La porte de sortie était très petite, beaucoup de gens sont tombés", a déclaré un témoin, Nelo, depuis son lit d'hôpital et cité par la chaîne de télévision TV Zimbo.

Une commission d'enquête va être chargée de faire la lumière sur le drame, selon le ministère.

En février 2017, une bousculade devant le stade de football d'Uige (nord de l'Angola), avant le coup d'envoi d'un match, avait fait au moins 17 morts et 56 blessés. Le drame avait pour origine une défaillance du dispositif de sécurité, selon la Fédération angolaise de football (FAF).

D'autres incidents similaires ont endeuillé le football africain ces dernières semaines et années. 

Début septembre 2018, un mouvement de foule avait fait au moins un mort et une quarantaine de blessés devant un stade de la capitale malgache Antananarivo, avant un match de football entre l'équipe nationale de Madagascar et celle du Sénégal.

En 2009, 19 personnes sont mortes dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, après une bousculade lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde 2010 entre la Côte d'Ivoire et le Malawi.

En 2001, un mouvement de foule avait également coûté la vie à 127 supporteurs à Accra, la capitale du Ghana.


Tags: Angola   football   bousculade