Des employés de Google protestent contre ses projets en Chine

  17 Août 2018    Lu: 634
Des employés de Google protestent contre ses projets en Chine

Des centaines d'employés de Google ont signé une lettre de protestation contre le développement d'une version de son moteur de recherche adaptée aux exigences de censure en Chine, selon le New York Times. 

Quelque 1.400 signataires demandent plus de transparence pour comprendre les implications "éthiques" de ce projet, selon cette lettre qui circule dans le système de communication interne, ont indiqué au journal trois sources qui ont pris connaissance de ce document. 

"Actuellement nous n'avons pas assez d'information pour prendre des décisions éclairées sur le plan éthique concernant notre travail, nos projets et notre emploi", selon un extrait de la lettre cité jeudi par le Times. 

Face à la censure et aux cyberattaques, le géant californien avait retiré son moteur de recherche de Chine en 2010 et nombre de ses services restent depuis bloqués dans la deuxième économie mondiale. 

Mais Google est en train de tester un moteur de recherche conforme aux exigences des autorités chinoises, au grand dam de militants des droits de l'Homme et d'employés, a rapporté début août le magazine en ligne The Intercept, une information confirmée à l'AFP par un employé de Google. 

Ce projet est baptisé "Dragonfly".

"Nous avons d'urgence besoin de plus de transparence (...) Les employés de Google doivent savoir ce qu'ils sont en train de développer", selon la lettre. 

Au cours d'une réunion avec les employés jeudi, le PDG de Google Sundar Pichai a réitéré son engagement en faveur de la transparence et a dit que le groupe "explorait de nombreuses options", mais qu'il n'était "pas sur le point de lancer un moteur de recherche en Chine", selon le Financial Times. 


Tags: Google   Chine