Un nouveau danger caché dans la viande désigné par des scientifiques

  19 Juillet 2018    Lu: 346
Un nouveau danger caché dans la viande désigné par des scientifiques

Apres avoir analysé les données de plus de 1100 personnes pendant 10 ans, des scientifiques ont constaté que les amateurs de viande avaient plus de chance de développer une manie par rapport à ceux qui en mangent moins.

Des scientifiques de l'Université Johns-Hopkins aux États-Unis ont découvert que les produits chimiques utilisés dans la préparation des produits carnés augmentaient le risque de développer une manie. L'article est publié dans la revue Molecular Psychiatry, tandis qu'un communiqué de presse est disponible sur le site de MedicalXpress.

Les experts ont analysé des données collectées de 2007 à 2017 sur la santé et l'alimentation de 1101 personnes âgées de 18 à 65 ans en bonne santé ou souffrant de maladie mentale. Il s'est avéré que les patients atteints de manie, un syndrome mental caractérisé par des troubles de l'humeur, du comportement ou intellectuels, mangeaient 3,5 fois plus souvent de la viande que les personnes ne souffrant d'aucun trouble. Dans le même temps, les scientifiques n'ont pas trouvé de lien entre ce régime et d'autres maladies, telles que les troubles bipolaires, la psychose schizo-affective ou la dépression.

Des expériences menées sur des rats ont montré que l'addition de nitrates, utilisés dans la conservation des produits carnés, pendant seulement deux semaines, provoquait chez les animaux une hyperactivité caractéristique de la manie.

La manie est l'état avec des symptômes tels que l'exaltation persistante (hypertension), aussi bien que l'excitation motrice et mentale. Souvent, les crises occasionnées par cette maladie sont observées parallèlement à des troubles bipolaires. En outre, le syndrome peut être provoqué par l'ingestion de médicaments, de drogues ou même se développer après une intervention chirurgicale.

Sputnik


Tags: viande